Partagez cet article !

Dans cet article, je vais vous guider à travers les différents traitements chimiques contre varroa disponibles pour le combattre.

Je vous présenterai l’ensemble des traitements existants, en détaillant les matières actives comme l’acide oxalique, l’acide formique, et l’amitraze, pour vous aider à choisir le traitement le plus adapté à vos besoins en apiculture.

Mon objectif est de vous fournir des informations claires et pratiques sur chaque option de traitement, afin que vous puissiez protéger efficacement vos ruches contre cet acarien.

J’ai mis à jour cette liste en janvier 2024 suite à l’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau médicament : Varroxal

Varroa et varroose, qu’est-ce c’est ?

varroa femelle
Un varroa femelle

Le varroa

Le varroa destructor est un acarien parasitaire qui représente une menace majeure pour l’abeille domestique Apis mellifera.

Découvert en 1904 sur l’île de Java, il a été initialement identifié sur l’abeille asiatique Apis cerana, qui avait développé une certaine résistance à ce parasite. Cependant, le varroa a commencé à affecter l’abeille domestique après l’introduction de colonies d’Apis mellifera sur l’île de Java. Par la suite, il s’est propagé mondialement, principalement à cause du commerce international des abeilles.

Et la varroose ?

La varroose est un ensemble complexe de maladies dévastatrices causées par le varroa destructor, affectant gravement les abeilles domestiques (Apis mellifera) et l’apiculture mondiale.

Ces maladies résultent de l’infestation par le varroa, qui se nourrit de l’hémolymphe et des corps gras des abeilles, entraînant un affaiblissement significatif de l’insecte, une vulnérabilité accrue aux maladies, et une perturbation de leur capacité à fonctionner normalement au sein de la colonie.

La varroose a des conséquences multiples, affectant non seulement l’abeille mais aussi la santé globale de la colonie.

Voici une partie des conséquences :

  • Spoliation de l’abeille
  • Réduction du poids à l’émergence
  • Anomalies morphologiques
  • Espérance de vie réduite
  • Impact sur l’alimentation des larves
  • Capacités cognitives réduites
  • Fécondité réduite des mâles (faux bourdon)
  • Baisse de l’immunité
  • Transmission de virus

Les différents traitements contre le varroa possible

Le varroa est présent dans TOUTES les colonies d’abeilles. Ce n’est pas possible qu’un apiculteur dise qu’il n’a pas de varroa dans ses ruches. Certaines petites îles peuvent se targuer de ne pas avoir de varroa, mais c’est rare.

Heureusement, il existe des moyens de lutter contre le varroa. Ces moyens peuvent être classés en 2 catégories : lutte chimique et lutte mécanique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Tout comprendre de l'origine du varroa destructor
varroa traitements chimiques
Un des traitements contre le varroa

La lutte chimique

La lutte chimique contre le varroa implique l’utilisation de divers produits acaricides conçus pour éliminer le varroa. Ces acaricides doivent recevoir une autorisation (AMM) pour être commercialisés en France.

Ces traitements, souvent à base de substances telles que l’acide oxalique, l’acide formique, ou l’amitraze, sont appliqués dans les ruches selon des protocoles spécifiques pour maximiser leur efficacité tout en minimisant les risques pour les abeilles.

La lutte chimique est largement adoptée pour son efficacité immédiate et sa capacité à réduire significativement la population de varroas.

Cependant, elle nécessite une attention particulière pour éviter la résistance aux acaricides et les impacts négatifs sur la santé des abeilles.

Les apiculteurs doivent suivre scrupuleusement les instructions d’utilisation et les recommandations des vétérinaires pour assurer une lutte chimique efficace et sûre contre le varroa.

La lutte mécanique

La lutte mécanique contre le varroa offre une alternative ou un complément aux méthodes chimiques, en se concentrant sur des techniques physiques pour contrôler la population de varroas.

Parmi ces techniques, le retrait du couvain mâle est couramment utilisé, car les varroas préfèrent se reproduire dans les cellules de faux-bourdons. En enlevant et en détruisant ces cellules, les apiculteurs peuvent réduire le nombre de varroas dans la ruche.

La création d’essaims artificiels et l’encagement des reines sont d’autres stratégies mécaniques efficaces.

Ces méthodes perturbent le cycle de reproduction du varroa et réduisent ainsi leur nombre. Bien que ces techniques soient plus laborieuses et nécessitent une gestion attentive de la ruche, elles offrent une approche plus naturelle et durable pour lutter contre le varroa, sans l’utilisation de produits chimiques.

Qu’est-ce que l’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) ?

evaluation traitements varroa
Évaluation d’un traitement contre le varroa

Les traitements utilisés contre le varroa doivent disposer d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).
Cette autorisation est une évaluation afin de garantir la sécurité des abeilles, de l’apiculteur et de l’environnement. Les traitements avec AMM peuvent être délivrés par des structures ayant un agrément de pharmacie comme les GDSA, Groupement de Défense Sanitaire Apicole.

Tableau des traitements contre le varroa

Voici un tableau récapitulatif des 13 traitements chimiques ayant reçu une autorisation de mise sur le marché

Nom du produitMatières activesTypeAutorisé apiculture bio
Apivar (1995)amitrazelanièresnon
Apitraz (2015)Apitrazlanièresnon
Apistan (1989)tau fluvalinatelanièresnon
Bayvarol (2017)fluméthrinelanièresnon
Polyvar Yellow (2017)fluméthrinelanières
en forme de
porte entrée
ruche
non
Thymovar (2007)thymolplaquettesoui
Apiguard (2001)thymolgeloui
Apilife-Var (2010)thymolplaquettesoui
Api-Bioxal (2015) acide oxalique poudreoui
OxyBee (2018)acide oxaliquedispersionoui
MAQs (2014)
Formic Pro (2021)
(traitements similaires)
acide formiqueBandesoui
Varromed (2017)acide oxalique et
acide formique
dispersionoui
Varroxal (2023)acide oxaliquedispersion, sublimation
et pulvératisation
oui

Source : FRGDS Occitanie

La liste des traitements contre le varroa

Voici la liste 2024 des 12 traitements contre le varroa, avec les détails demandés pour chaque traitement.

Je vous recommande de vous référer systématiquement aux notices de chaque médicament pour connaître les conditions des traitements contre le varroa ainsi que les protocoles.

Api Bioxal ®

  • Fabriquant: Chemicals Laif SPA
  • Présentation: Traitement à base d’acide oxalique pour lutter contre le varroa. Dégouttement sur les abeilles dans la ruche avec une préparation à réaliser ou par sublimation
  • Matière active: Acide oxalique
  • Site web: Chemicals Laif SPA
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le Varromed est-il un bon achat pour lutter contre varroa destructor ?

Apiguard ®

  • Fabriquant: Vita (Europe) Limited
  • Présentation: Gel à base de thymol pour le contrôle du varroa en format de barquette. Insertion dans la ruche, barquette ouverte posée sur le dessus des cadres au centre, gel vers le haut, couvercle non détaché.
  • Matière active: Thymol
  • Site web: Vita Bee Health

Apilife Var ®

  • Fabriquant: Chemicals Laif SPA
  • Présentation: Traitement combinant thymol, huile essentielle d’eucalyptus, camphre et menthol. Insertion dans la ruche, disposer à 1 coin ou aux 4 coins de la ruche au dessus des cadres, loin du couvain.
  • Matières actives: Thymol, huile essentielle d’eucalyptus, camphre, menthol
  • Site web: Chemicals Laif SPA

Apistan ®

  • Fabriquant: Vita (Europe) Limited
  • Présentation: Bandelettes imprégnées de fluvalinate pour le traitement du varroa. Insertion dans les intercadres, au couvain.
  • Matière active: Fluvalinate
  • Site web: Vita Bee Health

Apitraz ®

  • Fabriquant: Laboratorios Calier
  • Présentation: Traitement à base d’amitraze sous forme de bandelettes. Insertion dans les intercadres, au couvain.
  • Matière active: Amitraze
  • Site web: Laboratorios Calier

Apivar ®

  • Fabriquant: Véto-pharma
  • Présentation: Bandelettes contenant de l’amitraze pour le traitement du varroa. Insertion dans les intercadres, au couvain. Repositionnement possible à mi-traitement par contre il faut gratter les lanières pour enlever la propolis
  • Matière active: Amitraze
  • Site web: Véto-pharma

Bayvarol®

  • Fabriquant: Bayer
  • Présentation: Bandelettes imprégnées de fluméthrine pour le contrôle du varroa. Insertion dans les intercadres, au couvain
  • Matière active: Fluméthrine
  • Site web: Bayer

Maqs ® (simi Formic Pro® )

  • Fabriquant: NOD Apiary Products
  • Présentation: Bandelettes à base d’acide formique pour le traitement du varroa. Insertion dans la ruche, bandes à plat au-dessus des cadres.
  • Matière active: Acide formique
  • Site web: NOD Apiary Products

Oxybee ®

PolyVar® Yellow

  • Fabriquant: Bayer
  • Présentation: Bandelettes imprégnées de fluméthrine pour le traitement du varroa. Insertion à l’entrée de la ruche, à l’intérieur ou à l’extérieur.
  • Matière active: Fluméthrine
  • Site web: Bayer

Thymovar ®

  • Fabriquant: Andermatt BioVet
  • Présentation: Plaquettes à base de thymol pour le traitement du varroa. Insertion dans la ruche, au-dessus des cadres, pas directement au-dessus du couvain.
  • Matière active: Thymol
  • Site web: Andermatt BioVet

VarroMed ®

Formic Pro ® (Simili Maqs ® )

  • Fabriquant : NOD Apiary Products Ltd.
  • Présentation : Bandelettes à base d’acide formique pour le traitement du varroa. Insertion dans la ruche, bandes à plat au-dessus des cadres.
  • Matière active: Acide formique
  • Site web de référence: NOD Apiary Products Ltd.

Varroxal ®

  • Fabriquant : Andermatt-Biovet.
  • Présentation : Il ne contient que de l’acide oxalique sous forme de poudre. Il est utilisable en dégouttement, sublimation et pulvérisation avec de l’eau
  • Matière active : Acide oxalique
  • Site web de référence : Andermatt-Biovet

Ces traitements offrent une variété d’options pour lutter contre le varroa, chacun ayant ses propres caractéristiques et méthodes d’application.

Les matières actives des traitements varroa

Voici un descriptif des principales matières actives qui sont utilisées dans les traitements contre varroa

Acide Oxalique

L’acide oxalique est un composé organique naturel utilisé dans le traitement du varroa. Il est efficace pour éliminer les acariens sur les abeilles adultes, en particulier pendant les périodes sans couvain. L’acide oxalique est appliqué sous différentes formes, comme des solutions vaporisées, des gouttes ou des bandes imprégnées. Il est reconnu pour sa faible toxicité pour les abeilles et son efficacité contre le varroa, mais doit être utilisé avec précaution pour éviter les surdosages.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Qu'est-ce que la varroose et quelles sont les conséquences pour l'abeille ?

Acide Formique

L’acide formique est un acide carboxylique naturellement présent dans de nombreux organismes. Utilisé comme traitement contre le varroa, il a la capacité de pénétrer dans le couvain et d’éliminer les acariens à tous les stades de leur développement. L’acide formique est appliqué sous forme de vapeur ou de bandelettes imprégnées. Bien qu’efficace, il doit être utilisé dans des conditions climatiques spécifiques pour éviter de nuire aux abeilles.

Fluméthrine

La fluméthrine est un insecticide pyréthroïde (composé extrait des fleurs du pyrèthre ou du chrysanthème, ou dérivé de synthèse de celles-ci, utilisé comme pesticide) synthétique utilisé dans le traitement du varroa. Elle agit en perturbant le système nerveux des acariens, entraînant leur paralysie et leur mort. La fluméthrine est généralement appliquée sous forme de bandelettes placées dans la ruche. Elle est efficace contre le varroa, mais son utilisation doit être gérée pour éviter le développement de résistances chez les acariens.

Amitraze

L’amitraze est un acaricide largement utilisé dans le traitement du varroa. Il agit en interférant avec le système nerveux des acariens, provoquant leur paralysie et leur mort. L’amitraze est appliqué sous forme de bandelettes ou de solutions. Il est important de surveiller son utilisation pour prévenir la résistance des acariens et assurer la sécurité des abeilles.

Fluvalinate

Le fluvalinate est un insecticide pyréthroïde (composé extrait des fleurs du pyrèthre ou du chrysanthème, ou dérivé de synthèse de celles-ci, utilisé comme pesticide) utilisé pour contrôler le varroa. Il agit en perturbant le système nerveux des acariens. Appliqué sous forme de bandelettes dans la ruche, le fluvalinate est efficace contre le varroa, mais son utilisation répétée peut conduire à des problèmes de résistance chez les acariens.

Thymol

Le thymol, un composé naturel dérivé du thym, est utilisé dans le traitement du varroa. Il agit en perturbant le système nerveux des acariens et est appliqué sous forme de gel ou de plaquettes dans la ruche. Le thymol est apprécié pour son efficacité et sa faible toxicité pour les abeilles, mais doit être utilisé dans des conditions climatiques appropriées pour maximiser son efficacité.

Huile Essentielle d’Eucalyptus, Camphre, Menthol

Ces composés naturels sont souvent utilisés en combinaison dans le traitement du varroa. L’huile essentielle d’eucalyptus, le camphre et le menthol agissent ensemble pour perturber les acariens et sont appliqués sous forme de bandelettes ou de plaquettes dans la ruche. Ces substances offrent une alternative naturelle aux traitements chimiques, mais leur efficacité peut varier en fonction des conditions environnementales et de la méthode d’application.

Quels sont les meilleurs traitements contre le varroa ?

Vaste question !

Cela sera plus simple s’il n’y avait qu’un seul traitement existant contre le varroa, on aurait moins de questions à se poser 😁

Cependant, comme toujours en apiculture, la réalité est bien plus complexe. Tout comme il n’y a pas un format de ruche idéal pour l’abeille, il n’y a pas un traitement idéal contre varroa.

Toutefois, je peux vous lister les traitements que recommandent majoritairement les syndicats apicoles :

  • Apivar
  • Oxybee
  • Varromed
  • Apilife var
  • Apibioxal

Bien sûr, vous êtes libre de commander le traitement que vous souhaitez dès lors qu’il dispose d’une AMM.

Tous les médicaments sont accessibles sans ordonnance, soit en pharmacie, soit chez un vétérinaire, soit auprès d’une OSAD (Organisation Sanitaire Apicole Départementale) qui détient un agrément en pharmacie (à condition d’être adhérent et de s’engager à suivre le Plan Sanitaire d’Elevage.

C’est à vous de choisir le traitement selon vos critères : bio ou non bio, fréquence de visite au rucher, facilité d’application, matières actives.

Je ne peux pas me prononcer sur LE meilleur traitement contre varroa. Néanmoins, je vous recommande de faire une rotation de vos traitements afin que le varroa ne s’habitude pas à une matière active. C’est-à-dire utiliser un traitement A, puis traitement B, puis un autre traitement. N’oubliez jamais de vous référer aux notices de chaque médicaments !

Sources :


Partagez cet article !