mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Partagez cet article !

Je vous partage mon avis sur le traitement StopVarroa, un traitement censé être révolutionnaire contre le varroa comme le titre le Figaro dans un article sponsorisé et rédigé par la société productrice de ce produit.

avis stopvarroa varroa
Article publié sur le site du Figaro par la société productrice du traitement StopVarroa

Je vous explique en détail dans cet article ce qu’est le varroa et pourquoi ce produit-traitement StopVarroa n’est pas un bon traitement.

Le varroa

Origine du varroa

Le varroa est l’ennemi commun des apiculteurs du continent européen, africain et américain. C’est un tout petit acarien qui cause des dégâts très importants sur nos colonies d’abeilles.

Le Varroa destructor est un acarien qui vit naturellement sur l’abeille Apis Cerana (race d’abeille présente en Asie du sud est). Cette race d’abeilles est l’hôte naturel du varroa, elle arrive à se débarrasser du varroa contrairement à nos abeilles européennes.

groupe de varroas

Le varroa s’est répandu dans le monde lors de l’introduction de l’Apis Mellifera, c’est la race d’abeille que nous connaissons en France et en Europe, dans les années 1940/1950 en Asie. Il s’est propagé dans le monde entier comme en Bulgarie en 1970 et il est arrivé en France en 1982.

Le varroa se reproduit dans le couvain des abeilles, c’est-à-dire lorsque les abeilles sont au stade d’œufs ou de larves. Une fois que l’opercule de l’abeille est ouvert, il se répand dans la ruche en s’installant sur les abeilles, telle une tique, et il absorbe ses corps gras, tuant son hôte tout doucement.

Il y a plusieurs manières de repérer la présence de varroa dans une ruche: en regardant la chute naturelle de varroa sur plateau sous la ruche, une abeille morte avec la tête hors de la cellule, des opercules de couvain perforés ou encore des excréments de varroa dans les cellules.

Dangers du varroa

Le varroa est un des plus grands maux de l’apiculture actuelle. Je vous explique les raisons:

  • Le varroa est présent dans toutes les colonies, que cela soit chez les abeilles domestiquées en ruche ou les abeilles sauvages vivant dans la nature.
  • Les abeilles n’arrivent pas à se débarrasser seules du varroa, en se dépouillant entre elles avec leurs mandibules.
  • Le varroa augmente la mortalité des abeilles en les affaiblissant ce qui crée un terrain favorable au développement des maladies
  • Il est difficile à traiter, car il se réfugie dans le couvain
  • Le varroa s’accoutume aux traitements d’où la nécessité de varier le type de traitement
  • Aucun traitement miracle n’existe pour le moment.
  • Le varroa se développe très rapidement

Quelles sont les solutions existantes ?

La solution recommandée par les ruchers-écoles est de traiter chimiquement l’ensemble de la colonie d’abeilles après avoir fait un comptage du varroa dans la ruche.

Voici les traitements qui existent actuellement:

L’ensemble de ces médicaments disposent d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Il existe également d’autres solutions contre le varroa comme l’électroculture, le cuivre … mais j’en connais peu sur le sujet.

L’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) est autorisation nationale ou européenne. Elle est demandée par un laboratoire pharmaceutique, pour le traitement qu’elle a produit, sur la base d’un dossier comportant des données de qualité pharmaceutique, d’efficacité et de sécurité du traitement.

Et je vous le dis sans détour: StopVarroa n’a pas d’AMM !

Stop varroa, qu’est-ce que c’est ?

bouteille stopvarroa varroa avis

StopVarroa est présenté comme une « solution miracle » contre les varroas. C’est un produit sous la forme d’un spray liquide que l’apiculteur applique directement sur tous les cadres de la ruche, directement sur les abeilles.

D’après leur site web, voici  les promesses du produit (je cite)

  • Élimination du varroa en 24 heures.
  • Utilisable en apiculture biologique, notre produit ne représente aucun danger pour vos abeilles.
  • Le seul traitement qui vous assure 100% de réussite, garantie satisfait ou remboursé.
  • Traitement autorisé par la United States Environmental Protection Agency dans le cadre de la lutte contre le varroa. Numéro d’enregistrement EPA : 91266-1.
  • Application simple directement sur les deux côtés des cadres à l’aide du pulvérisateur.
  • Applicable toute l’année, sous n’importe quelle température ou climat.
  • Rendement économique : 1 litre de produit permet de traiter 20 ruches.
  • Longue durabilité : le traitement vous assure une protection contre le varroa pendant un an.
produit traitement varroa stopvarroa
Capture d’écran de la page de vente du produit StopVarroa

Cela fait rêver n’est-ce pas ?

Un produit qui élimine le varroa en 24h, avec 100% de réussite, compatible apiculture bio, simple à appliquer, toute l’année, avec 100% de réussite (donc même pour le varroa présent dans le couvain operculé), un traitement qui dure 1 an, sans mesure des quantités de traitement en millilitre car il suffit d’appliquer le produit sur tous les cadres.

Ne nous laissons pas piéger ! C’est trop beau pour être vrai 🤔

Voici les 3 indices qui montrent que ce produit est une arnaque.

1er indice – La composition cachée du produit « Stop Varroa »

Il faut faire des recherches poussées pour trouver la composition exacte du Stop Varroa. En effet, aucune indication n’est écrite sur leur site.

Néanmoins, en parcourant le site officiel vendant le produit StopVarroa, j’ai trouvé le numéro EPA (Environnemental Protection Agency) de ce produit: Ce numéro permet d’enregistrer les médicaments aux États-Unis.

Le numéro EPA est donc le 91266-1. En allant plus loin dans mes explorations. (merci Google), j’ai pu trouver 2 pages intéressantes faisant référence à ce numéro 91266-1.

Page officielle de l’U.S. Environmental Protection Agency

La première page intéressante est la page officielle de l’United States Environnemental Protection Agency (US EPA) qui référence les produits pesticides approuvés pour lutter contre le varroa dans les colonies d’abeilles.

Il est indiqué que la composition de la référence 91266-1 est à 100% de l’acide oxalique, et ce qui me dérange c’est que le nom du produit (Stop Varroa) n’apparaît pas dans la colonne « Product Name » (Nom du produit). Comme s’il y avait quelque chose à cacher … ou plutôt comme si le nom n’avait pas d’importance.

Composition StopVarroa

Une autre chose qui me dérange est que ce produit est à 100% avec de l’acide oxalique.

Cet acide est couramment utilisé comme traitement contre le varroa et à bonne réputation comme vous avez pu le voir dans la liste des traitements contre le varroa en début d’article.

Or, il y a plusieurs types d’acide oxalique. Comme par exemple l’acide oxalique courante, comme celui ci qui est stocké dans un sac de 25kg vendu 73€ soit 2,92€ le kilo (le prix évolue régulièrement).

Du coup, je me questionne sur la qualité de l’acide oxalique utilisée. Il y a des acides propres à l’utilisation biologique, d’autres non. L’acide utilisé dans son jardin n’a pas le même niveau de qualité qu’un acide oxalique médicamenteuse pour l’apiculture qui dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) et qui a passé un contrôle rigoureux.

Or le produit Stop Varroa n’est pas d’autorisation de mise sur le marché en France et on ne sait rien de la qualité de l’acide oxalique utilisée ! Méfiance donc.

La fiche référence du StopVarroa: il manque des pages !

Toujours en scrutant le site officiel vendant le produit StopVarroa, j’ai été surpris de leur transparence. En effet, ils partagent publiquement l’autorisation de l’United States Environnemental Protection Agency (US EPA) vis-à-vis de la conformité de ce médicament aux USA.

autorisation EPA StopVarroa

Ce qui me pose problème c’est que l’autorisation qu’ils publient sur leur site est incomplète. Il manque des pages ! Jugez par vous même en cliquant soit sur l’autorisation partagée sur le site StopVarroa (2 pages), soit sur le site officiel de l’EPA (4 pages)

Voici les 2 pages qu’il manquait sur leur site.

Qu’est-ce qu’elles nous apprennent ?

  • Que ce produit est composé à 97% d’acide oxalique déshydraté
  • Qu’il faut se protéger au moment de l’application du traitement
  • Qu’il faut normalement mélanger l’acide oxalique déshydraté avec du sucre et de l’eau, comme pour les traitements classiques comme Varromed …

Je n’ai pas un regard assez critique ni scientifique pour comprendre pourquoi ils ont voulu cacher cette page, peut être la tête de mort avec le mot poison 😁. De fait, cela me dérange quand on cache des informations.

2e indice – La société mystère qui fabrique le Stop Varroa

Un autre indice qui me permet de douter de ce traitement est la société qui produit ce traitement. On a très peu d’informations la concernant.

Un site internet enregistré anonymement

D’autant plus que leur site internet est hébergé chez l’hébergeur français OVH au nom de « Ano Nymous » comme l’illustre le site https://who.is/whois/stopvarroa.fr qui permet d’obtenir des informations sur les hébergements de site web.

whois stop varroa site web

Malgré mes recherches, je ne suis pas arrivé à trouver avec exactitude le nom du fabricant qui produit ce traitement.

D’après mon enquête, le fabricant a recours à une société-écran pour cacher sa véritable identité, car en bas de leur site web, il est indiqué « Ferber Enterprises FZ-LLC« .

Une société mystère qui n’est pas spécialiste des médicaments

Cette entreprise a son siège social dans les Seychelles qui sont considérées comme donnant un traitement fiscal très favorable aux sociétés offshore.

De plus le site web de Ferber Enterprises FZ-LLC n’a aucun contenu de qualité, ce qui me fait encore plus penser à une société-écran.

En poussant encore plus mes explorations, j’ai rentré la recherche « Ferber Enterprises FZ-LLC » avec les guillemets dans Google. Cela me permet de trouver tous les sites contenant avec exactitude ces mots là et dans cet ordre là.

Et surprise ! Je trouve plusieurs sites appartenant à Ferber Enterprises FZ-LLC qui vendent des produits comme de l’encre de tatouage, des kits ADN, des vernis et ces sites ont exactement la même interface que le site qui vend le StopVarroa.

Jugez pour vous même:

site web varroa Ferber
Site de vente du traitement contre le varroa

3ième indice: les (très) mauvais avis sur ce traitement

Sur le site officiel

Sur le site internet « officiel » de StopVarroa, les avis sont très, très, très favorables. D’autant plus qu’il y a des photos et qu’ils sont rédigés dans plusieurs langues.

Sauf que …

Je présume fortement que les avis sont falsifiés. Les photos semblent venues directement de Google Images et ils n’ont rien d’authentique.

Comme il le propose, j’ai essayé de poster un avis, mais bizarrement, rien n’a été publié. Tiens … tiens 🤔

avis client traitement varroa
Les avis publiés sur le site officiel

Sur les autres sites

J’ai trouvé des avis bien plus critiques sur d’autres sites. Voici un extrait:

  •  « C’est une arnaque » Forum ApiServices
  • « J’ai testé le stop varroa, je n’ai pas été séduit pas le produit que je juge trop fort pour mes petites abeilles. » Forum Apiculture France
  • « J’ai acheté un traitement StopVarroa et ce n’est jamais livré. Ils ne répondent pas aux emails ni aux appels » avis posté sur signal-arnaques
  • « Il s’agit bien d’un attrape-c***llon ce produit » forum ruchewarre.net

Le traitement StopVarroa a même été signalé comme arnaque sur le site signal-arnaques.com et également ici.

Pourquoi je vous déconseille d’acheter ce traitement ?

Bien que n’ayant jamais testé ce produit, je me dis qu’il y a trop d’éléments douteux autour de ce traitement StopVarroa

  • Des promesses invraisemblables
  • Une composition de produit qui n’est pas communiquée sur leur site officiel
  • Des dissimulations de pages pour l’autorisation de ce produit par l’United States Environnemental Protection Agency
  • Une société derrière ce traitement qui vend d’autres produits douteux
  • Les faux avis sur leur site
  • Les vrais avis des personnes sur internet

Si vous voulez connaître un bon traitement à utiliser contre le varroa, questionner un apiculteur expérimenté que vous connaissez ou sinon demandez au rucher école de votre secteur ou au GDSA (Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles)


Partagez cet article !
%d blogueurs aiment cette page :