mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

Partagez cet article !

Dans le monde de l’apiculture, le terme « Varroa Sensitive Hygiene » (VSH) est de plus en plus évoqué, mais que signifie-t-il exactement ? Cet article vise à démystifier le concept de VSH, une caractéristique génétique cruciale pour que les abeilles puissant faire face à l’un de leurs plus redoutables ennemis : le varroa.

Le Varroa Sensitive Hygiene désigne un comportement spécifique des abeilles, leur permettant de détecter et d’éliminer les varroas de leurs colonies.

Dans cet article, je vais explorer en détail ce qu’implique une colonie VSH, son importance dans la lutte contre le varroa, et comment les apiculteurs peuvent encourager et maintenir ce comportement bénéfique au sein de leurs ruches.

Varroa Sensitive Hygiene VSH
Des abeilles détectent et chassent les cellules infectées de varroa

Pourquoi connaître Varroa Sensitive Hygiene (VSH) est important

Le varroa

Le varroa, un acarien parasite connu sous le nom de Varroa destructor, est une menace majeure pour l’abeille domestique Apis mellifera. Découvert en 1904 sur l’île de Java, il a d’abord infesté l’abeille asiatique Apis cerana, qui avait développé une certaine résistance.

Cependant, après l’introduction de l’Apis mellifera sur l’île, le varroa a commencé à s’attaquer à cette espèce, se propageant ensuite mondialement à cause du commerce international des abeilles.

La varroose

La varroose, quant à elle, est un ensemble de maladies graves causées par le varroa destructor, affectant gravement les abeilles domestiques et l’apiculture mondiale.

Ces maladies résultent de l’infestation par le varroa, qui se nourrit de l’hémolymphe et des corps gras des abeilles. Ces ponctions entraînent un affaiblissement significatif, une vulnérabilité accrue aux maladies, et une perturbation de leur capacité à fonctionner normalement au sein de la colonie.

Traitements chimiques et biotechniques

Pour lutter contre le varroa, il existe des traitements chimiques et biotechniques. Les traitements chimiques impliquent l’utilisation de produits acaricides comme l’acide oxalique, l’acide formique, ou l’amitraze, appliqués dans les ruches pour éliminer les varroas tout en protégeant les abeilles.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les maladies des abeilles et comment les prévenir

Ces traitements nécessitent une application soigneuse pour éviter la résistance et les effets négatifs sur les abeilles.

Les méthodes biotechniques, en revanche, exploitent les particularités biologiques de l’acarien et de l’abeille pour réduire la pression parasitaire. Bien que leur efficacité soit modérée lorsqu’elles sont utilisées seules, elles sont précieuses pour diminuer la présence de varroa à différents moments de l’année.

Ces techniques incluent

  • le retrait du couvain de mâle
  • l’encagement des reines
  • la destruction du couvain
  • la formation d’essaims artificiels
  • le traitement thermique du couvain

Ces approches biologiques doivent s’intégrer dans une stratégie globale de lutte contre le varroa, combinant à la fois des approches biologiques et chimiques.

Or, ces techniques chimiques et biotechniques sont des interventions de l’apiculteur. En effet, nos abeilles apis mellifera n’arrivent pas à gérer seules le varroa. Il y a besoin d’intervenir.

Apparition du Varroa Sensitive Hygiene (VSH)

Une nouvelle voie est en train d’émerger pour la gestion du varroa. Imaginez un instant que les abeilles ont la capacité génétique de repérer le varroa dans le couvain et de nettoyer les cellules contenant un varroa !

C’est ce que l’on appelle une colonie VSH : Varroa Sensitive Hygiene

Le comportement VSH est caractérisé notamment par une
capacité de détection olfactive des varroas par les abeilles
adultes.
Elles sont plus sensibles à certaines phéromones
caractéristiques de l’infestation des jeunes larves par
varroa.
Ces abeilles adultes vont donc désoperculer les
nymphes entre 4 et 7 jours d’operculation et nettoyer la
cellule infectée, brisant ainsi le cycle de varroa.

Fiche Technique du GDS france (groupements de défense sanitaire)

Je vous invite à regarder cette vidéo, notamment à la 58ième seconde. Vous verrez le varroa en train de sortir de la cellule et je ne pensais pas qu’il se déplaçait si vite !

Que veut dire Varroa Sensitive Hygiene (VSH) ?

Petite introduction au cycle de reproduction du varroa

Afin que vous compreniez l’importante du caractère VSH d’une colonie, voici les moments clés du cycle de reproduction du varroa dans une colonie d’abeilles.

  1. Intrusion dans le couvain : Une varroa femelle adulte s’introduit dans une cellule de couvain d’abeille juste avant son operculation.
  2. Reproduction : À l’intérieur de cette cellule, elle dépose plusieurs oeufs. Le premier œuf produit un mâle varroa, tandis que les suivants engendrent des femelles varroa
  3. Accouplement : À l’intérieur de la cellule, les varroas femelles nouvellement éclos s’accouplent avec le mâle, souvent leur propre frère.
  4. Phase de phorésie : Quand l’abeille adulte quitte la cellule, les varroas femelles matures en émergent également et partent à la recherche de nouvelles cellules de couvain à coloniser.

Ces visuels sont extraits du site https://aristabeeresearch.org/fr/

VSH est un comportement naturel d’une colonie d’abeilles

Varroa Sensitive Hygiene (VSH) est une stratégie de résistance naturelle au varroa développée par certaines colonies d’abeilles.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 11 conseils pour RÉUSSIR son traitement varroa

C’est un trait génétique, un comportement, une réaction, de la part des abeilles.

Les abeilles détectent et éliminent d’elles-mêmes le couvain infesté par les varroas. Ce qui réduit la capacité de reproduction de ces parasites car les varroas se perpétuent dans le couvain operculé des larves d’abeilles.

Cette détection du varroa dans le couvain est appelé SMR (Supress Mite Reproduction), c’est une caractéristique d’une colonie VSH.

Les abeilles VSH localisent les cellules de couvain infestées, les ouvrent et retirent la nymphe, empêchant ainsi le varroa de se reproduire.

C’est un comportement de nettoyage. Ce comportement ressemble à celui de l’apis cerana l’hôte naturel du varroa situé en Asie du Sud-Est.

L’apis cerana a développé des mécanismes de tolérance comme

  • Le couvain d’ouvrières contenant des varroas est repéré. Et les varroas sont soit mutilés soit tués.
  • Les abeilles se nettoient entre elles ce qui détache les varroas (allo nettoyage)
  • La température dans une colonie d’apis cerana est plus élevé que la température optimale du développement du varroa. Tandis que pour apis mellifera, la température est idéale pour son développement

Une colonie VSH est efficace pour lutter contre varroa

Si l’on revient à notre abeille locale, l’apis mellifera, le comportement VSH a prouvé son efficacité !

La désoperculation des cellules arrête le cycle de reproduction de varroa !

En effet, si le couvain infesté d’une colonie non-VSH est transféré dans une colonie VSH, la plupart des varroas sont détectés et supprimés dans ce couvain infesté.

Remplacer la reine d’une colonie non-VSH par une reine VSH entraîne également une diminution significative du nombre de varroas.

Ce comportement génétique est sélectionné dans le cadre de programmes d’élevage pour renforcer la résistance naturelle des abeilles au varroa.

Voici les principales caractéristiques d’une colonie VSH :

  • Interruption du cycle de reproduction des varroas, c’est ce que l’on appelle SMR (Supress Mite Reproduction)
  • Les abeilles ont un comportement d’épouillage. C’est à dire qu’elle se nettoye elle même ou entre abeilles les varroas qui sont sur elles

Quelques limites au comportement Varroa Sensitive Hygiene

Déplacement des colonies

Des chercheurs comme Yves Le Conte (que j’ai eu le grand plaisir d’interviewer) et ses confrères ont fait des observations qui montrent des limites au caractère VSH

« Un aspect qui doit être pris en compte est que les populations d’abeilles apparemment résistantes au varroa en un endroit cessent parfois de l’être lorsqu’elles sont déplacées ailleurs et soumises à des conditions environnementales différentes ou à des populations de varroas différentes.

Observation d’Yves Le Conte et ses confrères – 2020

Travail de sélection

Une autre limite est qu’il y a un travail de sélection important à faire ce qui n’est pas à la portée de n’importe quel apiculteur ! J’en dirai plus dans la prochaine partie 😉

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le Technicien Sanitaire Apicole (TSA), c'est quoi ?

Éliminer les colonies

Une autre action importante est de supprimer les colonies qui sont particulièrement vulnérables aux attaques de varroa.

Par exemple, celles qui produisent beaucoup de couvain en basse saison sont souvent plus sensibles car le varroa prolifère. Cependant, il faut être prudent car les conditions environnementales peuvent parfois influencer et fausser les résultats de cette sélection.

Les limites du test hygiénique

Certains apiculteurs ont recours au test hygiénique pour connaître le caractère VSH d’une colonie.

Qu’est-ce que le test hygiénique ? Il s’agit de couper un carré de couvain, de le congeler pendant 24h et ensuite de replacer ce carré de couvain à son emplacement d’origine.

test hygiénique couvain
Le couvain congelé est nettoyé par les abeilles, signe de bonne hygiène dans la ruche

L’apiculteur va ensuite calculer le taux de couvain operculé (qui a été congelé) qui est enlevé par les ouvrières en 24 heures.

En réalité, s’intéresser au caractère hygiénique ne permet pas de sélectionner les abeilles résistantes au varroa. Effectivement, les abeilles doivent détecter et évacuer les nymphes mortes, ce qui n’est pas corrélé à la présence de varroas.

Comment avoir une colonie VSH (Varroa Sensitive Hygiene) ?

Maintenant que vous savez ce qu’est une colonie Varroa Sensitive Hygiene, et quelles sont ces limites. Comment est-ce qu’un apiculteur peut concrètement avoir des colonies Varroa Sensitive Hygiene (VSH) ?

Acheter une reine ou une colonie VSH

L’accès le plus facile à un caractère VSH d’une colonie est d’acheter directement auprès d’un apiculteur qui vend des essaims ou des reines qui ont des caractères VSH

Par contre en achetant un essaim ou une reine VSH, il n’y a pas de moyen concret de savoir si c’est vrai ou non. On est sur un argument de vente qui repose sur la bonne foi du vendeur.

Sélection génétique

Un autre moyen d’avoir des colonies VSH est de développer vos propres colonies VSH.

La sélection d’abeilles plus résistantes au varroa signifie choisir les meilleures colonies de votre rucher. Vous devez observer les colonies qui semblent mieux résister aux varroas. C’est ce que l’on appelle la sélection massale.

Pour cela :

  • regardez combien de varroas tombent naturellement de la ruche
  • vérifiez combien d’abeilles ouvrières sont infestées par les varroas quand il n’y a pas de couvain
  • surveillez l’infestation dans le couvain de faux bourdons en début de saison

En choisissant et en reproduisant les colonies performantes, vous améliorerez la résistance au varroa de votre rucher

Une fois que vous avez sélectionné une ou plusieurs colonies qui ont moins de varroas que les autres, vous élevez des reines à partir de ces colonies sélectionnées

Formez-vous

Vous pouvez également investir dans des formations sur la sélection VSH. Assistez à des ateliers, des séminaires et des conférences pour rester informé des dernières techniques et recherches dans ce domaine.

En conclusion, comprendre et encourager le caractère « Varroa Sensitive Hygiene » (VSH) dans les colonies d’abeilles représente une voie prometteuse pour l’apiculture.

Les colonies VSH offrent une stratégie naturelle et efficace pour combattre le varroa. Ce qui réduit la dépendance aux traitements chimiques.

Cependant, il est important de souligner que l’adoption du comportement VSH nécessite un suivi attentif et rigoureux de la part des apiculteurs.

Je vous invite à suivre de près l’évolution des colonies VSH, Varroa Sensitive Hygiene, car c’est une des meilleures voies pour lutter contre varroa sans intervention de l’apiculture.

Sources :

  • https://aristabeeresearch.org/fr/
  • https://gds19.org/Docs/PDF/Apiculture/Fiches/Fiche26_AbeillesResistantesVarroa.pdf
  • http://rucherecole68.thann.free.fr/actualites/Solution%20varroa[3566].pdf


Partagez cet article !