mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Il me paraît important de vous expliquer des notions de base afin de vous aider à comprendre le monde de l’apiculture. C’est pour cela que je vous ai préparé une série d’articles « c’est quoi ?« . Dans cet article « l’apiculture, c’est quoi ? » je vous explique le sens du mot apiculture, mais également comment l’homme en est venu à créer cet art. Cela sera également l’occasion de vous exposer les évolutions de l’apiculture au fur et à mesure des années.

Beaucoup de mes lecteurs s’intéressent ou commencent l’apiculture, et voici les questions qu’ils se posent

  • L’apiculture, c’est quoi en fait ?
  • Quand est-ce qu’elle est apparue ?
  • Qu’est-ce qui caractérise l’apiculture ?
  • Comment l’apiculture a évolué dans le temps ?

Si vous vous posez une de ces questions, vous êtes au bon endroit 😃

c'est quoi l'apiculture apiculteur avec enfumoir fumée
Apiculteur se préparant à aller voir ses ruches

L’apiculture, c’est quoi ?

Chaque mot est porteur de sens, surtout si on le décompose. Prenons par exemple la définition du mot apiculture dans le Larousse.

“Art d’élever et de soigner les abeilles en vue d’obtenir de leur travail dirigé le miel, la cire et les autres produits du rucher »

Larousse

Ainsi, selon cette définition, l’apiculture est un art pour élever et soigner les abeilles. Dans le but d’obtenir rétribution en orientant leur travail. La rétribution est le miel, la cire, la propolis, la gelée royale, …

rayon miel apiculture ruche
Rayon rempli de miel

C’est une définition orientée production: « je fais de l’élevage d’abeilles dans le but d’avoir une rétribution »

A l’origine du mot français

En décomposant le mot français « apiculture« , il y a 2 mots. Tout d’abord le mot latin Apis qui signifie « abeille » et le mot français « culture« . En d’autres termes, c’est l’élevage des abeilles.

En anglais

Apiculture se dit beekeeping. Avec bee qui signifie « abeille » et « keeping » qui se traduit par « garder ». Beekeeping est donc le fait de garder des abeilles selon les anglais.

En allemand

En allemand Bienenzucht, on retrouve la même idée que le mot français car bienen se traduit « abeilles » (au pluriel) et zucht est l’élevage.

En espagnol

Le terme est apicultura, on peut dire que c’est la même traduction que le français

Ainsi, selon plusieurs langues latine, l’apiculture est l’élevage des abeilles. Mais comment est apparu cette pratique de l’apiculture ?

Pourquoi l’homme s’est intéressé aux abeilles ?

Les archéologues, sociologues et historiens estiment que si l’Homme s’est intéressé aux abeilles c’est pour le miel !

En effet, le miel est une source très concentrée de sucre et ce dernier était une denrée rare pour nos ancêtres. Ce n’est pas l’insecte donc qui a intéressé l’Homme mais plutôt ce que cet insecte produisant. C’est comme le vers à soie qui est intéressant pour … la soie.

Les arguments qui font que le miel intéresse beaucoup l’Homme sont:

  • La facilité de récolte du miel (même si elles piquent … parfois)
  • Une fois le miel récolté, il peut être directement consommé ou conservé. Il n’y a pas besoin de le traiter ou de le préparer
  • La durée de conservation du miel. Le miel n’a pas de date de péremption, on peut le consommer sans risque même après une longue période
miel conservation récolte
La récolte de miel d’un chasseur cueilleur

Dans certains pays, le miel offre le seul apport concentré en sucre !

l'apiculture c'est quoi ? c'est la recolte du miel et l'elevage

Les premiers signes connus de la consommation du miel par l’homme remontent à 7.000 ans avant Jésus Christ.

Une peinture rupestre dans les grottes de l’araignée située près de Valence en Espagne représente une personne récolter du miel dans une cavité en s’aidant d’une corde.

Photographie de la peinture de la Cuevas de la Araña

Le cueilleur de miel et l’apiculteur ? Quelles sont leurs différences ?

Ce sont là deux métiers différents. Le chasseur cueilleur récolte le miel qu’il trouve dans les essaims d’abeilles sauvages qu’il trouve, tandis que l’apiculteur élève des essaims et récolte le miel.

Chacune de ces disciplines demandent de maîtriser des compétences et des connaissances particulières.

Le chasseur cueilleur (cueilleur de miel)

Le chasseur cueilleur doit par exemple être très observateur, connaître les lieux où se trouvent les essaims, grimper aux arbres, travailler avec une équipe de chasseurs cueilleurs.

L’apiculteur

A contrario, l’apiculteur a des compétences de fabrication et maintenance de matériel (ruches), une connaissance des maladies des abeilles, une capacité de rétention d’information pour se rappeler l’historique de chaque essaim et son évolution.

La récolte de miel s’assimile plus au côté « chasseur cueilleur » tandis que l’apiculture est clairement une compétence « agricole ».

Si vous voulez découvrir les cueilleurs de miel, je vous invite à découvrir mes articles sur « Les maîtres des abeilles »

En quelle année l’apiculture est-elle apparue ?

La récolte de miel est apparue la première avant l’apiculture, c’est normal. Nos ancêtres se sont intéressés à tout ce qui se trouvait autour d’eux et qui pouvait leur permettre de vivre.

C’est le cas des animaux sauvages, des fruits sauvages, du miel des abeilles sauvages, des céréales, poissons, etc.

Ce n’est qu’une fois que la révolution agricole s’est produite (à partir de 10.000 ans avant J.C) que les hommes ont voulu cadrer, optimiser et contrôler les ressources : les céréales et le bétail ont été les premiers signes du tournant agricole. S’en sont suivi l’élevage des poissons, les vergers, etc.


Quant à nos bien-aimées abeilles, elles ont été tardivement domestiquées dans des ruches.
Les premiers signes d’élevage des abeilles ont été trouvés sur des bas-reliefs du temple solaire d’Abou Ghorab en Égypte, qui date de 2.500 ans av. J.C.

naissance apiculture fresque c'est quoi
Fresque du temple solaire d’Abou Ghorab représentant des apiculteurs

La caractéristique de l’apiculture: la ruche

L’apiculture est donc née il y a quelques millénaires, on ne sait pas exactement où.

L’objectif de l’apiculture est de permettre à l’homme de sédentariser des essaims d’abeilles, d’avoir le contrôle sur elles, d’optimiser sa récolte et de comprendre comment les abeilles se développent.

Le signe visible de l’apiculture est la ruche : un habitacle artificiel comme un tronc creux ou encore une boîte construite avec des planches qui permet à l’homme d’installer un essaim à l’emplacement qu’il souhaite.

ruche apiculture c'est quoi
La ruche est le symbole de l’apiculture

L’apiculture est née avec la création de la ruche. Sans cet habitacle, il n’y a pas d’élevage, il n’y a donc pas d’apiculture.

Les notions de bases de l’apiculture

Les principes, on peut dire également les bases de l’apiculture, peuvent s’exposer en plusieurs thèmes principaux:

  • La connaissance de l’abeille: caractéristiques, ses maladies, les différentes espèces,
  • L’élevage des abeilles
  • La connaissance de la flore
  • La maîtrise de l’équipement apicole
  • La récolte et l’extraction du miel
  • Les techniques d’apiculture
materiel apiculture
Matériel de base d’apiculture

fleurs abeille comprendre
Abeille sur une fleur de lavande

Histoire de l’apiculture: une évolution par sauts d’innovation

Le premier grand bond: du cueilleur à l’apiculteur

Le grand bond de l’apiculture a tout d’abord été de passer de la simple récolte de miel (type chasseur-cueilleur) à une apiculture locale avec des ruches posées à des emplacements choisis par l’homme. Les abeilles ont été sédentarisées dans des habitacles comme des troncs, des jarres.

De l’antiquité au XVIIe siècle

Ensuite, de l’Antiquité au XVIIe siècle, l’apiculture a peu évolué.

Les hommes se sont contentés de créer des ruches basiques (tronc d’arbre, panier tressé, boite de planche, poterie d’argile) sans pouvoir observer ce qu’il se passait précisément à l’intérieur de la ruche

La révolution des naturalistes: mieux connaître l’abeille

À partir du XVII et au XVIIIe siècle, l’apparition du microscope et un fort intérêt pour les insectes de la part de nombreux naturalistes comme Jan Swammerdam, René-Antoine Ferchault de Réaumur et François Huber permettent de faire de grandes avancées sur notre connaissance des abeilles.

C’était un grand bond en avant qui a beaucoup aidé à comprendre le comportement et l’organisation d’une ruche ainsi que les 3 types d’abeilles qui la composent (reine, ouvrière et faux bourdon).

Néanmoins les méthodes d’élevage restaient les mêmes : rustique et non mobile.

René Antoine Ferchault de Réaumur Jan Swammerdam
René-Antoine Ferchault de Réaumur et Jan Swammerdam

La révolution du matériel: le cadre mobile

C’est au XIXe siècle qu’un autre bond en avant été fait grâce à Charles Paix Debeauvoys, Charles Dadant et Lorenzo Lorraine Langstroth qui inventèrent de nouveaux types de ruches avec des cadres mobiles: la ruche Dadant et la ruche Langstroth sont des héritages de cette période.


Qu’est-ce qu’un cadre mobile ? C’est un rectangle constitué de barrettes en bois que l’on peut ajouter, enlever, et réorganiser dans une ruche.

cadre mobile apiculture
Cadre mobile d’une ruche Dadant

L’observation de la ruche, l’agrandissement de son cheptel et l’extraction du miel sont grandement facilités grâce à la ruche à cadre mobile que nous connaissons actuellement.


Et aujourd’hui, c’est quoi l’apiculture ?

Depuis le XIXe siècle, nous n’avons pas connu d’autres avancées majeures dans l’apiculture. Je peux néanmoins vous partager quelques pistes de réflexion sur ce que pourra être le futur de l’apiculture:

  • Comment le digital et l’ère des données collectées va s’inviter dans la ruche ?
  • Est-ce que l’intelligence artificielle (IA) va permettre d’aider les abeilles à éviter les champs contenant trop de pesticides ?
  • L’IA permettra-t-elle à l’abeille de se défendre contre les prédateurs envahissants ?
  • Sera t’il possible de visiter une ruche en réalité virtuelle (Métaverse)
ruche digitale IA numérique connectée
Module permettant de collecter des données sur l’activité de la ruche

Et donc, l’apiculture, c’est quoi ?

La définition orientée production de l’apiculture décrit cette discipline comme un art d’élever et de soigner les abeilles en vue d’obtenir de leur travail dirigé le miel, la cire et les autres produits du rucher.

Néanmoins, je pense qu’il est important de modifier cette définition selon les objectifs de chaque apiculteur, car chacun a des objectifs différents, tous les apiculteurs ne veulent pas en vivre !

L’apiculture est un art d’élever et de soigner les abeilles en vue de préserver une espèce, polliniser un environnement, observer leur développement, poursuivre des observations scientifiques et spatiales, étudier les maladies de l’abeille, obtenir du miel et les autres produits de la ruche.

Et pour vous, c’est quoi l’apiculture ? Une exploitation des abeilles ? Un moyen d’aider la pollinisation ? Une ouverture à la nature ?

cadre couvain
Vous êtes libre de recevoir 7,5 conseils pour devenir un meilleur apiculteur