mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Si je pose la question suivante « Quel est votre objectif avec vos ruches ? »  à un groupe constitué de 10 apicultrices et apiculteurs amateurs, je suis sûr de trouver au moins 4 objectifs différents dans le groupe.

Il existe en effet une multitude d’objectifs lorsque l’on pratique l’apiculture de loisir, et je vous confie que je suis irrité lorsque l’on me demande  « Combien de kilos de miel as-tu fait cette année ?« . C’est comme si le nombre de kg de miel était la mesure de la réussite de l’apiculteur, alors que non !!

J’ai eu l’idée de rédiger cet article grâce à l’évènement qui est organisé par le blog Oser et Réussir. Le thème de cet évènement, que l’on appelle également un carnaval d’articles est « C’est quoi réussir ? »  Je vous invite à consulter ce blog et notamment son article la formation comme levier de réussite, car un apiculteur qui commence l’apiculture sans se former est stupide, pardon pour ma franchise, mais je le pense vraiment. 

Au vu de la complexité de l’abeille et de l’essaim dont elle fait partie, son fonctionnement, ses fragilités, ses besoins et les soins particuliers qu’il faut lui apporter (varroa, nourrissement si besoin, renouvellement des cadres) une formation est primordiale. Ne pas se former c’est comme prendre le volant alors que l’on ne sait pas conduire. Revenons-en au sujet de l’article. 

 

Pourquoi c’est important d’avoir un objectif pour un apiculteur ?

Chaque homme et femme qui commence l’apiculture le fait pour une raison, un but, un objectif. Choisissez le terme que vous préférez. 

apiculteur objectif

Qu’importe le chemin si vous ne savez pas où vous voulez aller

C’est important de se définir un but sans quoi on peut s’éparpiller. Si vous ne savez pas où vous voulez aller, vous n’irez nulle part. Cela me rappelle la discussion entre Alice et le chat dans Alice au pays des merveilles. Je vous partage l’extrait qui est riche de cet enseignement:

Alice « Voudriez-vous me dire, je vous prie, quel chemin je dois prendre pour m’en aller d’ici ? »
Le chat « Cela dépend du lieu où vous voulez vous rendre »
Alice « Je ne me soucis pas trop du lieu… » dit Alice.
Le chat « En ce cas, peu importe quel chemin vous prendrez » 
Alice « … Pourvu que j’arrive quelque part »
Le chat « Oh ! vous pouvez être certaine d’y arriver, pourvu seulement que vous marchiez assez longtemps. »

L’arrivée, le fait d’atteindre son but symbolise la réussite, sans quoi nous serions dans le tâtonnement. Essayer un peu de tout en apiculture, revient à ne pas faire grand chose. Avez vous déjà vu un apiculteur qui a des ruches Dadant, Warré, Langstroth, kenyane ? Non, il ne peut pas avoir tous ces formats, car chacun d’entre eux a ses propres caractéristiques et demande un approfondissement, une maîtrise qui prend du temps.

 

Voici des exemples d’objectifs de réussite dans l’apiculture

  • Mon but est d’avoir 7 ruches à la fin de l’année
  • Mon objectif est d’apprendre l’élevage des reines
  • Je vise 400kg de miel pour cette saison
récolte miel

Nous avons des buts professionnels, des buts personnels, des buts familiaux. Sans ces buts, nous nous perdrions dans mille et une occupations. Si tout est important, alors rien ne l’est.

C »est un sujet que j’ai vraiment à coeur, en tant qu’homme, en tant que salarié, en tant que mari, en tant que père et également en tant qu’apiculteur. Je dois connaitre mon but pour chacun des rôles de ma vie.

Il arrive régulièrement que l’on me dise que parce que je fais de l’apiculture, je dois beaucoup aimer le miel. Mais en fait … non ! C’est tout juste si je consomme 4 à 5 cuillères de miel par mois. C’est toute la particularité de l’apiculture de loisir par rapport à l’apiculture professionnelle: l’apiculteur amateur ne compte pas sur la vente des produits de la ruche pour vivre, car il dispose d’autres ressources à côté.

Les 99 raisons de pratiquer l’apiculture 

Me concernant, je n’aime que très peu le miel, ce n’est pas la raison qui a fait que j’ai commencé l’apiculture, je vous l’expliquerai plus en amont de cet article.

Parmi les raisons pour une personne de pratiquer l’apiculture de loisir, je peux vous en lister plusieurs, et il en existe encore beaucoup d’autres.
Je vous laisse à chaque fois remplacer la phrase qui suit par les différentes propositions

Moi, (votre prénom), j’ai choisi d’être apiculteur, car:

    • j’aime beaucoup manger du miel et cuisiner avec.
    • je souhaite participer à la pollinisation des fruits et des légumes qui se trouvent autour de mon rucher comme mon potager et mon jardin par exemple 😀
    • Je veux créer un extrait de propolis 100% pur
    • Je veux devenir apiculteur professionnel, cela me fait penser à l’article qui parle de ce métier 
    • J’ai envie de trouver un nouveau format de ruche qui soit encore plus naturel pour les abeilles et le développement de l’essaim
    • Je veux me lancer dans la création de bougies en cire naturelle
    • Je veux créer une nouvelle race d’abeilles pour résister au varroa, produire plus de miel, pouvoir se défendre contre le frelon asiatique, qui résiste mieux au froid, aux produits chimiques, à la kryptonite et aux radiations 😀
    • Je veux devenir apithérapeute et soigner les personnes grâce aux produits de la ruche
    • J’aime les insectes et je veux observer le développement d’une colonie d’abeilles de la même manière que les vivariums de fourmis que l’on a chez soi. Cela revient à avoir une ruche d’observation chez soi.
    • Un de mes parents, grands-parents est apiculteur et c’est important pour moi de garder cette tradition dans la famille

Je pourrai vous en citer des centaines de raisons différentes d’être apiculteur. C’est à chaque fois une histoire très personnelle et intime avec l’abeille

.

Et vous, pourquoi avez-vous choisi d’être apiculteur ? 

visiter ruche

Pour maîtriser un format de ruche…

groupe apiculteurs

… ou pour transmettre un savoir

Votre raison d’être apiculteur est liée à votre vie et à votre caractère

Avant de se donner un but, il est fondamental de comprendre en quoi ce but est lié à notre vie.

Il y a forcément un aspect de l’apiculture qui vous touche plus qu’un autre. Afin de vous aider dans ce travail de dépistage, je vais vous parler de tout ce qui tourne autour de l’abeille.

 

L’univers autour de la ruche

Il faut comprendre que l’apiculture est un « loisir » qui est en fait un système très complexe. Si l’on fait de l’analyse systémique, c’est-à-dire si l’on référence tout ce qui entre en interaction avec l’apiculture, on trouve:

    • La nature: la faune avec les fleurs qui fournissent du nectar et du pollen, le soleil qui permet aux abeilles réguler leur journée et la vie de la ruche, le vent qui tourmente les abeilles lorsqu’il souffle trop fort , l’eau qui abreuve les abeilles et également crée une humidité dans la ruche, les roches magnétiques qui sont situées au nord de notre hémisphère et qui permettent aux abeilles d’avoir un sens de l’orientation très développé (une vraie boussole)
    • La flore avec les autres insectes: l’abeille est en interaction avec les autres pollinisateurs, mais également en compétition face aux guêpes et frelons. D’autres insectes peuvent également venir peupler la ruche comme les fourmis, la fausse teigne, le petit coléoptère de la ruche.
    • L’agriculture: les abeilles et plus généralement les pollinisateurs augmentent la productivité agricole grâce à la fécondation des fleurs. Notre agriculture dépend énormément de nos pollinisateurs.
    • L’homme: il dépend de la pollinisation pour une très grande majorité de son alimentation, la santé de l’homme est également impactée, car les produits de la ruche permettent à l’homme de se nourrir avec le miel, de se soigner avec la propolis ou encore de devenir plus résistant avec la gelée royale. Longtemps l’homme s’est éclairé avec des bougies, la cire des abeilles était utilisée.
abeille butineuse

Les 3 axes de l’apiculture: soi, les autres et la nature

On peut pratiquer l’apiculture selon 3 grands critères:

  • Pour soi: pour son propre bénéfice comme la production de miel, voir pour la vente, pour accroitre ses connaissances.
  • Pour les autres: pour aider les autres à comprendre et apprendre l’apiculture, dans un cadre éducatif par exemple avec les ruchers-écoles.
  • Pour ce qui nous entoure: pour notre nature, notre planète. Vous pratiquez l’apiculture, car vous pensez qu’élever des abeilles aide notre planète à aller mieux grâce à la pollinisation des fleurs, des plants de légumes et des arbres fruitiers.

L’idéal est d’avoir un objectif qui réunit ces 3 axes !

 

Si vous ne savez pas quel est votre but avec l’apiculture, comment arriver à le trouver ?

Si vous ne savez pas votre objectif en tant qu’apicultrice/apiculteur, et que vous voulez en trouver un afin de pouvoir vous donner une destination, un axe pour vous projeter, je vous conseille de vous poser devant une feuille blanche ou un logiciel de prise de notes afin de répondre aux questions suivantes:

  1. Lorsque vous pratiquez l’apiculture, qu’est-ce que vous êtes particulièrement heureux de faire, de voir ou d’obtenir ? 
    Voir les abeilles sortir de la ruche, voir la reine, voir les abeilles sur vos fleurs, voir les cadres de hausse se remplir de miel

  2. Qu’est-ce qui vous étonne le plus chez l’abeille ?
    La construction des alvéoles, la fabrication du miel, sa capacité à s’orienter

  3. Quel est le meilleur souvenir que vous avez dans votre pratique d’apiculture ?
    Voir la reine pondre, extraire votre miel, montrer une ruche à un de vos proches, expliquer l’apiculture à une salle de classe

  4. Qu’est-ce que vous rêveriez de faire avec vos ruches ?
    Créer votre propre ruche, faire un miel très spécial, faire de la gelée royale

 Une fois que vous avez répondu à ces 4 questions, je vous invite à trouver le dénominateur commun à vos réponses. Qu’est-ce qui permet de relier toutes vos réponses entre elles. Puis compléter la phrase suivante: « Moi, (votre prénom), j’ai choisi d’être apiculteur, car (la synthèse de vos réponses). 

Je vous partage ma raison d’être apiculteur amateur: 

J’ai choisi d’être apiculteur amateur, car j’aime observer et connaître l’abeille et sa manière de vivre, je souhaite trouver les meilleures pratiques d’apicultrice et d’apiculteur afin d’aider les personnes qui commencent l’apiculture à être guidé et à pratiquer une apiculture qui leur correspond. 

Guillaume, créateur du blog Mes Premières Ruches

Partagez-moi votre raison d’être apiculteur en commentaire, je serai ravi de vous lire ! 

Et si je ne sais toujours pas pourquoi je fais de l’apiculture, si je ne connais pas mon but ?

Et si malgré tous les axes de réflexion que je vous propose et les questions qui y sont posées, vous n’arrivez toujours pas à trouver votre objectif et vos raisons de pratiquer l’apiculture de loisir, ne vous faites pas de bile !

Ce n’est pas si grave de ne pas connaître son but par contre c’est important de le chercher ! Si vous prenez du recul sur votre vie, vous arriverez surement à trouver un fil rouge, un élément commun entre la personne que vous êtes et l’apiculture.
Par exemple, si vous travaillez dans la menuiserie, la mécanique, bref un secteur où vos mains créent et façonnent, il y a de fortes chances que votre but dans l’apiculture soit lié à la création de votre propre ruche. 

cadre couvain
Vous êtes libre de recevoir mon guide pour devenir un apiculteur expérimenté !