mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Partagez cet article !

La visite de printemps est la visite de référence de la saison apicole. C’est comme si vous faisiez l’état des lieux de la ruche. Grâce à cette visite, vous aurez une vision claire de la situation actuelle de votre ruche et de son futur potentiel. Encore faut-il savoir comment faire cette visite !

Je vous propose donc de vous expliquer pourquoi cette visite est importante et qu’est-ce que l’on fait concrètement, je vous donne des conseils pour la préparer, mais également des astuces sur ce qu’il faut observer pendant la visite.

ouverture ruche

Pourquoi la visite de printemps est très importante ?

La visite de printemps, c’est quoi ?

La visite de printemps est l’une des visites les plus importantes de l’année.

Pourquoi ?

Parce qu’elle va vous aider à définir ce que vous ferez de chaque colonie pour la saison qui commence.

Elle vous permettra de savoir les colonies que vous mettrez en production de miel, celles que vous pourrez diviser pour en faire un autre essaim et celles qui demandent une vigilance particulière.

Cette visite a également pour objectif de vérifier que l’essaim est en bonne santé.

La visite de printemps n’est pas la première visite de l’année. En effet, dès que la température pendant la journée dépasse 10°C en février ou mars, l’apiculteur peut « passer une tête » afin de voir l’état des réserves et rajouter de la nourriture au besoin.

Il peut exceptionnellement lever un cadre, mais il doit le faire très rapidement au risque de refroidir (et donc tuer) le couvain.

Dans la ruche, les abeilles sortent de leur léthargie hivernale aux alentours du mois de février/mars.

hiver ruches
L’hiver n’est pas encore prêt de se terminer

Regarder tout, tout, absolument tout

La visite de printemps est la visite pendant laquelle l’apiculture regarde tout !

À titre d’exemple, je prends environ 30 minutes à regarder chaque ruche. Tous les cadres sont observés, tous les supports et tous les éléments de la ruche également. C’est la grande visite annuelle.

Quelques indicateurs attirent notre attention pendant cette visite.

Généralement, un couvain compacte, des cadres assez lourd, de la cire nouvelle… sont signes de bonne santé et dynamisme.

Quand est-ce que l’on fait la visite de printemps ?

Cela dépend de la météo actuelle et future. En général, cette visite se fait en mars dans la partie sud de la France et dans les zones de plaine, et en avril en zone montagneuse et dans le nord de la France.

Toutefois, cela dépend de la météo de la saison. Chaque saison ne démarre jamais au même moment.

En mars, les butineuses reprennent leurs activités. Les pollens des plantes et des arbres les plus précoces sont récoltés afin de nourrir le jeune couvain dont la quantité croît énormément !

Qu’est-ce qui sera vu ?

En un mot: tout 😄

C’est-à-dire

  • La ponte de la reine – observer si la reine a pondu des œufs récemment, est-ce qu’il y a beaucoup d’abeilles qui vont naître ?
  • Les réserves – est-ce que les abeilles ont assez de provision pour se développer ?
  • L‘attitude des abeilles – est-ce qu’elles sont agressives, est-ce qu’elles sont trainantes ou au contraire dynamique ?
  • L‘état de santé global de la ruche (visuel, olfactif) – est-ce que les cadres sont beaux, est-ce qu’il y a des moisissures ?
  • L‘état du matériel – corps de ruche, toit, support
oeufs fond cellule abeilles
Arrivez-vous à voir les oeufs de 1 jour au fond des cellules ?

Comment on fait cette visite ?

Cette visite ne doit absolument pas être prise à la légère. Elle demande de maîtriser 3 temps forts.

  • La préparation de la visite
  • La visite
  • L’analyse et le choix des actions à suivre

Préparer la visite de printemps

La clé de cette visite est sa préparation logistique et également la météo: passée, présente et future.

Contrairement à une visite ordinaire pour laquelle vous avez besoin de votre équipement classique, c’est-à-dire votre combinaison, votre enfumoir et votre lève-cadre. La visite de printemps requiert un peu plus de matériel.

Le matériel à prévoir pour votre visite de printemps

  • Un plancher grillagé pour chaque ruche. L’ancien plancher sera en effet nettoyé, soit à la flamme, soit à la javel.
  • Au moins 2 cadres de corps (bâtis ou gaufrés)  pour remplacer éventuellement des cadres de rive qui sont trop noirs ou moisis.
  • Le matériel standard: combinaison, gants, enfumoir et lève cadre
  • De quoi nourrir vos ruches au besoin
  • De quoi prendre des notes: fiche de suivi de votre ruche ou application de prise de notes.

La météo

Une des astuces d’une visite de printemps réussie est la condition météorologique les jours avant et les jours après la visite. L’apiculteur a besoin d’avoir une vision fiable de sa ruche, et de pouvoir lancer sa saison en prenant de bonnes décisions.

Ruche dans un champ entourée de fleurs
Le printemps … enfin !

Si on visite la ruche par beau temps et qu’ensuite il y a un coup de froid juste après 🥶️, on aura fait des choix qui ne sont pas raisonnés et pourront être préjudiciables pour vos essaims.

  • La météo avant votre visite: Il est recommandé que la météo avant la visite doit avoir dépassé les 15°C depuis 3 jours avec au moins 8 à 10°C la nuit
  • La météo au moment de la visite: La visite elle-même devrait être faite par une belle journée ensoleillée, sans vent, avec une température d’au moins 20°C
  • La météo les jours après votre visite de printemps: Je vous recommande très vivement de regarder les estimations météo des jours et semaines à venir (au moins 1 semaine après votre visite) en vue de vous assurer qu’un gros coup de froid de plusieurs jours ne va pas pointer le bout de son nez. Posez les hausses trop tôt ou agrandir la ruche alors qu’il va faire très froid juste après peut porter un coup sévère (voir fatal) au développement de vos ruches.

Pendant la visite de printemps

La visite d’une ruche n’est pas seulement l’ouverture de la ruche, la visite d’une ruche c’est avant tout l’observation de cette ruche de l’extérieur. En observant consciencieusement votre ruche de l’extérieur, vous pouvez trouver au moins 50% des informations dont vous avez besoin.

C’est ce qu’explique le livre « Au trou de vol » écrit par H Storch. Voici une très brève phrase qui résume le livre « Tout ce que l’on peut déduire de l’observation et de l’écoute des bruits de la colonie au trou de vol »

Qu’est-ce que l’on peut observer de l’extérieur de la ruche ?

La planche de vol

  • Est-ce qu’il y a beaucoup d’abeilles sur la planche d’envol ?
    Si la réponse est affirmative, alors la population est importante à l’intérieur
  • Les abeilles qui rentrent à la ruche apportent-elles du pollen ? Sur quelle étendue de la planche d’envol ?
    Là aussi, si c’est positif alors il y a du couvain dans votre ruche et si les abeilles rentrent à plusieurs endroits de la ruche, cela signifie que le couvain est sur plusieurs cadres
  • Est-ce qu’il y a des agressions sur la planche d’envol ?
    C’est mauvais signe si c’est le cas: maladie ? pillage ? L’ouverture de la ruche s’impose
  • D’où les abeilles sortent ?
    Cela indique la localisation du cœur de l’essaim
  • Quel est l’état des abeilles qui sortent ?
    Est-ce qu’elles sont trainantes ? Elles ce qu’elles sont fines ou bien grasses ?
trou entrée ruche
Entrée d’une ruche kenyane

Odeur

Comment sent la ruche ? Si vous ne sentez rien, il y a donc peu de miel. Au contraire, si vous sentez une odeur forte de miel à plusieurs mètres de la ruche, c’est de bonne augure.

Par contre, si une odeur forte de pourriture se dégage de votre ruche, c’est très mauvais signe.

L’ouverture de la ruche: les yeux et à la tête à l’intérieur de la ruche

C’est parti ! On rentre au coeur de la visite de la ruche avec l’ouverture.

début visite printemps rucher
C’est parti pour la « lecture » de la ruche

N’oubliez pas d’avoir un enfumoir bien alimenté et également d’être bien protégé avec votre combinaison, des gants et de quoi couvrir vos chevilles.

Les ruches les plus actives sont à ouvrir en premier. C’est une logique sanitaire: on commence par les bien portantes pour finir par les moins actives, car les ruches les moins actives sont celles qui ont le plus de risque d’avoir un problème sanitaire qui peut se transmettre avec l’outillage de l’apiculteur, c’est-à-dire ses gants et son lève cadre.

Préparez bien votre matériel avant d’ouvrir votre ruche: enfumoir à disposition immédiate, plancher propre, cadre à ajouter au besoin. Et pensez à votre dos, surtout au moment du changement de plancher.

Dans quel ordre faire la visite ?

Comme pour un livre: commencez de gauche à droite.

On appelle cela: la lecture de la ruche et plus particulièrement la lecture du cadre. Chaque cadre est un chapitre qui est lié au précédent et au suivant. Chaque cadre est unique et intimement lié à l’ensemble.

Veillez particulièrement à remettre votre cadre au bon endroit et dans le bon sens lorsque vous avez terminé votre visite.

Le poids

Soupesez la ruche pour estimer le niveau des réserves. Pour cela, prenez les poignées de votre ruche et soulevez-la très légèrement. Si elle est très difficile à soulever, c’est bon signe, sinon ouvrez l’œil pour vérifier les réserves.

La ponte et le couvain

Assurez-vous d’avoir une ponte qui présente tous les stades de développement: œuf, larve et nymphe. Pour vous aider à voir, mettez-vous dos au soleil pour voir au fond des cellules.

Est-ce que votre couvain est homogène et régulier ? Si il y a plus de 10% de cellules ouvertes sur un cadre de couvain, cherchez à voir si la reine n’a pas pondu juste après la naissance des jeunes abeilles.

S’il n’y a pas d’œuf, on appelle cela un couvain mosaïque. Si le couvain est en forme d’ellipse, c’est signe de bon développement et bonne santé de l’essaim.

Est-ce que le couvain d’ouvrière est bombé ? Si c’est le cas, c’est bon signe.

Est-ce que les larves sont bien brillantes sur leur lit de gelée royale ?

couvain abeilles ruche
Voici un cadre magnifique de couvain

Voyez-vous du couvain de faux bourdon ?

Est-ce que vous voyez la reine ? Est-ce qu’elle est dynamique et de bonne consistance ?

Combien de cadres de couvain comptez-vous ? Petite info: chaque face de cadre de corps Dadant compte environ 4000 cellules.

Les abeilles sont présentes dans combien d’intercadres ? C’est un indicateur de la force de la colonie

Est-ce que les abeilles sont agressives ? Est-ce qu’elles sont trainantes ?

Les signes d’essaimage

Le printemps est la saison propice à l’essaimage . La colonie prépare l’essaimage entre 2 à 4 semaines à l’avance, il est possible d’en déceler les signes annonciateurs afin d’agir pour l’éviter.

Cellules royales sur les cadres

C’est l’indice le plus flagrant ! Si vous voyez des cellules royales dans votre ruche, cela indique que votre ruche va essaimer dans les prochains jours. Du coup, je vous conseille de regarder avec attention tous les cadres de votre ruche afin de détruire toutes les cellules royales, n’en ratez aucune.

 La population de la ruche

Lors des beaux jours, si en ouvrant votre ruche vous vous rendez compte qu’il y a une population très forte, cela risque de provoquer une fièvre d’essaimage.

Le manque de place pour le couvain est également un signe pour la colonie qu’il est tend de se séparer afin de laisser de la place dans la ruche.

La période d’essaimage

La très grande partie des essaimages se produisent entre avril et mi-juillet.

Bien sûr, cela dépend de la région dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, les premiers essaimages se produisent généralement dans le sud de la France tandis qu’ils commencent plusieurs semaines après dans la partie Nord de la France.

Il y a des saisons où l’instinct d’essaimage est plus important que d’autres.

L’essaimage se produit généralement au printemps et au début de l’été, lorsque la campagne offre beaucoup de nourriture et qu’il y a un fort afflux de nectar.

essaim secondaire
Cet essaim vient de partir

La météo

La période d’essaimage est très corrélée à la météo. Si par exemple la fin de l’hiver et le début de printemps sont des périodes encore froides et humides, le début de la période d’essaimage est retardé.

Il faut qu’il y ait des conditions climatiques favorables pendant plusieurs jours/semaines d’affilée afin de voir l’émergence des premières fleurs permettant ainsi à la colonie de se pourvoir en pollen et nectar.

Soyez alerte dès que la météo connaît des températures haussières, vers 15°C en journée, avec la fraîcheur des nuits qui s’amenuisent avec des températures au plus basses à pas moins de 5°C.

L’âge de la reine

C’est un fait, les jeunes reines sont moins essaimeuses que les reines âgées. Une jeune reine est une reine qui a 1 à 2 ans tandis qu’une reine âgée a environ 3 ans.

reine abeille age
Cette reine a l’air jeune et en bonne santé

La race de vos abeilles

Les races d’abeilles les plus essaimeuses sont l’abeille italienne (Apis Mellifera Ligustica), l’abeille carniolienne (Apis mellifera carnica). Les races peu essaimeuses sont la Buckfast et l’abeille caucasienne (Apis mellifera caucasica).

Les constructions sur le sommet des cadres

Ces constructions en cire sont évocatrices d’un souhait de bâtir et d’étendre la ruche. Si les abeilles sont freinées parce qu’elles ne peuvent pas assez bâtir, alors la fièvre de l’essaimage va les atteindre.

Lors de la visite, vous pouvez gratter la propolis et la cire sur la tête des cadres. Néanmoins certains apiculteurs comme Jean Riondet recommande de ne pas toucher les ponts de cire, car si les abeilles les ont construits, c’est qu’ils ont leur utilité.

Les maladies

Veiller sur l’état de santé de ses abeilles est un des rôles majeurs de l’apiculteur. Encore faut-il savoir quels signes regarder pour connaître rapidement la bonne constitution de ses abeilles.

fausse teigne ruche
L’état sanitaire de cette colonie est à déplorer: la fausse teigne s’est installée

L’activité de vos abeilles

Observer les abeilles: elles ne doivent pas être trainantes

Cadavres d’abeilles en surnombre

Est-ce qu’il y a une mortalité très importante sur le devant de la ruche ? Sur la planche d’envol ? Dans le fond de la ruche ?

Odeur

En ouvrant votre ruche, est-ce que vous sentez une bonne odeur ou une odeur de pourriture ? Si cela sent mauvais, c’est un signe de loque.

Parasites

Si vous avez une planche sur votre fond de ruche, est-ce que vous voyez beaucoup de varroas ? (Regardez bien car ils sont très très petits). Vérifier, analyser les débris du tiroir de plancher.

Voyez-vous des abeilles aux ailes déformées ? Cette difformité est caractéristique d’une infestation au varroa.

Regarder s’il y a beaucoup de varroas en ouvrant quelques cellules de faux bourdon

varroa morts abeilles
Varroas

Traînées marrons

Voyez-vous beaucoup de déjections sur le devant de la ruche ? Si la réponse est affirmative, vos abeilles souffrent de nosémose

Couleur de vos abeilles

Si vous avez des abeilles qui sont complètement noires comme si elles étaient passées par un conduit de cheminée, elles souffrent de la maladie noire.

Grosseur de vos abeilles

En regardant vos abeilles sur la planche d’envol et sur vos cadres, si vous voyez qu’elles sont très fines et que leur abdomen est particulièrement maigre, elles ont une carence en pollen.

planche envol ruche Dadant
Quelle magnifique planche d’envol !

L’état des réserves

Si la ruche est trop peuplée et qu’il y a trop peu de réserves, il y a un risque de disette, de famine.

Tandis que si la ruche est peu peuplée, car il y a beaucoup, beaucoup de provisions, cela provoque une rupture de ponte de la reine qui n’a plus de place et cela « casse » la dynamique de développement de l’essaim.

cadre miel operculé réserves
Le miel operculé se trouve en haut à droite du rayon

La population s’accroit très rapidement au printemps, les besoins augmentent donc proportionnellement

Du coup, la visite de printemps a comme utilité de pouvoir équilibrer les réserves.

Tout d’abord, vérifiez l’état des réserves de votre colonie. Est-ce que les cadres de rive, qui sont les cadres aux extrémités de la ruche, ont du nectar ou du miel ?

Combien de cadres contiennent des provisions ? De quelle nature sont ces provisions ? Miel, nectar, pollen

Est-ce que le pollen est de plusieurs couleurs ? Si c’est le cas, c’est le signe d’un apport diversifié en ressources.

Est-ce que vous voyez de belles couronnes de miel et de pollen ?

Voyez-vous des rentrées de nectar et de pollen ?

Comme ordre d’idée, il est bon de savoir qu’il y a environ 3.5 kg à 4 kg de miel par cadre Dadant plein, sur les 2 faces

pollen couleurs cadre ruche
Un pollen varié assure une diversité alimentaire très intéressante pour les abeilles

Entretien du matériel du rucher

État des cadres et plancher

Les ruches ont toutes une durée de vie limitée, quel que soit son matériau: bois, plastique, tronc, terre cuite. Cette durée de vie peut être de quelques années à plusieurs dizaines d’années et parfois même à plusieurs centaines d’années comme pour les ruches tronc.

La visite de printemps est l’occasion pour l’apiculteur de changer ses ruches, de renouveler les cadres du corps de ruche et surtout de changer les planchers.

Plancher des ruches

La loi de la gravité est une force responsable de la chute des corps. Cette force agit même dans la ruche: tous les petits parasites comme les varroas qui tombent des abeilles, les abeilles mortes, les bouts d’opercules ouverts, les gouttes de nectar tombées par mégarde, les déjections non contrôlées, les boules de pollen tombées par maladresse. BREF tous ces déchets se trouvent au fond de la ruche.

Alors oui, bien sûr, les abeilles sont des insectes très propres et mettent hors de la ruche une bonne partie des déchets. Néanmoins il en reste toujours un peu, notamment sur la trappe du fond de ruche lorsque vous avez des planchers aérés ou semi-aérés. Et tout cela, il faut le nettoyer !

plancher ruche bois
Plancher de ruche de la saison passée

Du coup, on recommande de changer le plancher de vos ruches à chaque visite de printemps pour éviter la prolifération de maladie. Cela vous permettra également de redonner quelques coups de marteau, d’huile et de peinture sur vos planchers.

En y regardant bien, les planchers sont exposés à l’eau, car ils sont en contact direct avec le sol ou avec le support de ruche (palette, support en acier…). Ils sont donc particulièrement touchés par l’humidité.

Le changement de vos planchers permet ainsi de redonner au coup de jeune à ceux qui ont fait une saison entière.

Les cadres de corps de ruche

La recommandation générale est de changer 1/3 des cadres de la ruche chaque année. Les vieux cadres ont leur cire noircie, les produits des traitements contre le varroa ont imprégné la cire et les maladies ont plus de chance de se développer sur des cadres vieux.

cadre mobile apiculture
Un nouveau cadre qui se construit rapidement

Pour les cadres, vous pouvez décaler les cadres d’un côté (gauche ou droite) pour introduire les nouveaux cadres sur le côté opposé. Sinon vous pouvez mettre les cadres qui ont des réserves (mais pas de couvain), sur le côté, ensuite enlevez les cadres vides, très peu remplies et mettez de nouveaux cadres à la place.

Une idée peut être de mettre le nouveau cadre entre le pollen et le couvain. Surveillez bien la météo si vous faites cela, car s’il y a un retour de froid, ce nouveau cadre peut partitionner la colonie et un côté peut se retrouver abandonné. Attendez des températures nocturnes plus clémentes et une population plus nombreuse afin d’avoir une température interne.

Surtout, je vous invite à marquer vos cadres en écrivant l’année où vous l’avez installé au feutre.

Les autres parties de la ruche

Évaluer l’état du matériel : corps de ruche, couvre-cadre, toit, nourrisseur

couvre cadre ruche moisi
Ce couvre cadre mérite d’être nettoyé

Le corps de ruche peut être changé pour être désinfecté, certains apiculteurs le fond tous les 3 ans.

Si votre ruche n’est pas droite de côté à côté, vous pouvez la remettre à droite, car sinon la cire débordera des cadres. En général la ruche est penchée légèrement vers l’avant. 

Comment se déroule la visite étape par étape ?

  • Positionnez-vous à l’arrière de la ruche ou sur un côté opposé à l’entrée des butineuses
  • Enfumez légèrement la planche d’envol et attendez quelques secondes.
  • Ouvrez la ruche délicatement, toit et nourrisseur s’il y en a un, puis enfumer légèrement sous le couvre cadres et dégagez un cadre de rive, celui tout à droite et tout à gauche.
  • Posez-le sur un support extérieur adapté ou bien dans le toit.
  • Continuez votre visite en regardant les cadres les uns après les autres en vous servant de cet espace dégagé
  • Inspecter chaque cadre pour vérifier les indicateurs clés: couvain, réserves, maladies, couleur de la cire
  • Je me répète, mais c’est important, vérifier en priorité les 3 éléments primordiaux : la ponte, l’état sanitaire et les réserves.
déplacer cadre ruche

Astuces pour éviter l’essaimage

1. Dégrossir la colonie en couvain ou en miel

Pour le miel, il s’agit de prélever un ou deux cadres de miel de votre colonie forte pour renforcer une autre colonie en réserve de miel. Pour cela, enlevez les abeilles du cadre en utilisant une brosse à abeilles ou encore en secouant le cadre au-dessus de la ruche. Puis donnez-les à une ruche peu pourvue en réserve de miel.

Pour le couvain,  vous pouvez prélever des cadres de couvain operculé pour renforcer une colonie plus faible en abeilles.  Il est également possible de créer un essaim artificiel en ponctionnant de la ruche forte des abeilles et du couvain de tout âge avec des larves de moins de 3 jours afin que les abeilles élèvent de nouvelles reines.

2. Faire construire les abeilles en agrandissant la ruche

Agrandir la ruche vous permet de « changer les idées » des abeilles ainsi plutôt que d’essaimer, car leur espace de vie n’est pas assez suffisant, les abeilles sont occupées à fabriquer de la cire et bâtir pour occuper ce nouvel espace. 

  • Rajouter ou changer des cadres dans le corps de ruche
  • Ajouter une hausse sous le corps de ruche
  • Ajouter une hausse sur le corps de ruche 
construction cadre cire
Rayon de cire construit cette année

3. Tuer la reine 

Comme l’essaimage se produit avec le départ de la reine, l’idée est de supprimer la reine pour ôter toute envie à la colonie de plier bagage.

Si votre reine vient d’une souche essaimeuse ou si votre reine est âgée de plus de 2 ans, le fait de tuer la reine est un gage de sérénité pour vous et également de stabilité pour votre ruche. 

Vous voulez prendre des notes de votre visite de printemps ? Voici une liste d’éléments auxquels penser au moment de faire vos observations.

Date de la visite

  • Rucher
  • Nom/identifiant de la ruche
  • Cellules royales ?
  • Âge de la reine
  • Estimation des réserves
  • Signes de maladies
  • Nb de varroa sous le plancher de la ruche
  • Intervention effectuée
  • Intervention à faire
  • Résultat de la ruche lors de la dernière saison
  • Comportement général des abeilles
  • Observation à l’entrée de la ruche
  • Nombre de cadres
  • Nombre d’abeilles entre les cadres 
  • Ruche forte, faible, moyenne
  • Reine vue, pas vue
  • Force de la ruche
  • Nombre de cadres de couvain
  • Nourriture ok, pas ok
  • Prochaine action
  • Pollen
  • Ponte fraiche ?
  • Force de la ruche entre A (forte) et D (très faible)

En résumé: les actions clés à faire lors de la visite de printemps

  • Remplacer le plancher de vos ruches
  • Agrandir votre ruche en ajoutant de nouveaux cadres bâtis ou gaufrés
  • Remplacer les vieux cadres
  • Prendre des photos pour analyser après votre visite

Une fois que tout a été contrôlé, vous pouvez tranquillement laisser la ruche se développer au rythme des floraisons.

force ruche abeilles

Après la visite de printemps

Faire le suivi de votre ruche

C’est très important pour un apiculteur de faire un suivi dans le temps de l’évolution de chacune de ses ruches. Pour cela je vous recommande d’avoir un carnet de suivi par ruche. De mon côté, je prends des notes au stylo sur un petit carnet puis je recopie mes observations à la fin de la journée.

J’y note

  • Comportement et état des abeilles
  • Nombre de cadres et nombre d’intercadres occupés
  • Estimation des provisions
  • Estimation de la ponte
  • Force de la ruche
  • Action réalisée
  • Action à prévoir et prochaine visite

Nourrir au besoin vos ruches

Si vous estimez que les provisions ne sont pas suffisantes et qu’un équilibrage des réserves de miel dans vos ruches n’est pas possible, vous pouvez avoir recours au nourrissement.

Si au contraire vous avez trop de réserves de miel dans votre corps de ruche: retirer 1 à 2 cadres de miel et les remplacer par des cadres bâtis, mais vides. Les cadres de miel peuvent être données à une autre colonie.

Si la météo n’est pas bonne, ne pas hésiter à nourrir.

En candi si le temps est amené à se refroidir à nouveau

En sirop en une seule fois pour éviter la disette: c’est un nourrissement de secours de plusieurs litres suivant les besoins de votre colonie.

sirop ruche nourrissement
Sirop de nourrissement

En sirop en plusieurs fois pour stimuler la ruche.

Par exemple en distribuant en fin de journée pour éviter les pillages 1/2 litre de sirop tous les trois jours. Ce nourrissement  dynamisera la colonie.

En pollen si vous voyez que les larves sont sèches et pas brillantes. Cela stimulera la ponte de la reine et les abeilles nourricières.

Traiter contre des maladies

Si vous avez des maladies comme la nosémose, la loque … Je vous recommande de regarder les fiches pratiques de la FNOSAD (Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales) qui vous donneront de très bons conseils.

Et voilà, la visite de printemps est terminée ! Bravo. On ne peut qu’espérer que la saison soit propice pour cette année et que les abeilles pourront profiter assez longtemps des miellées afin de faire de belles réserves de miel pour elles … et un peu pour nous 😋


Partagez cet article !
%d blogueurs aiment cette page :