mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi les apiculteurs devaient se méfier de l’eau à proximité de leurs ruches ? Comment des abeilles peuvent vivre sur une île ?  Pourquoi le miel est-il sacré au Cameroun ? Comment se fait que la Slovénie soit un pays de référence pour l’apiculture ? Comment récolter du miel à 50m de hauteur ?

L’apiculture que nous connaissons en France est différente des apicultures pratiquées dans d’autres pays. Je vous propose de partir en voyage tous les deux, un voyage au cœur de l’abeille pour découvrir le lien profond qui unit l’homme et l’abeille depuis la nuit des temps.

En découvrant d’autres pratiques, des histoires de vie, j’espère de tout cœur que cela vous inspirera. J’espère également que cela aidera les apiculteurs et apicultrices amateurs à comprendre l’abeille et les différentes manières de pratiquer l’apiculture.

Après avoir découvert l’archipel des îles éoliennes, et l’Indonésie avec l’île de Bornéo, nous partons cette fois sur la terre ferme, enfin presque, en partant à la rencontre d’une famille d’apiculteurs argentins. Ces apiculteurs vivent près du fleuve Paraná et souffrent des pesticides répandus sur les champs de soja.

Liste de l’ensemble des épisodes de la série

Italie, l’abeille noire de Sicile

Indonésie, l’arbre à miel sacré 

Argentine, à la recherche du paradis

Slovénie, le refuge de l’abeille carniolienne 

Inde, le miel des montagnes bleues 

Mexique, l’abeille maya 

Népal, les Gurungs et l’abeille géante 

Kenya : l’abeille, les Yaaku et l’oiseau 

France, le berger des abeilles 

Rosenfeld, un paradis pour les abeilles 

Russie, les cavaliers du miel

Éthiopie, des abeilles au service de la foi

Cameroun, le miel sacré du peuple Baka

Nouvelle-Zélande, le trésor des Maoris

Turquie, deux rivaux pour un trésor

Présentation d’Arte

Arte est une chaine culturelle européenne qui est diffusée depuis 1992. C’est une chaîne franco-allemande qui est connue pour la qualité et la variété de ses reportages. La mission de cette chaîne est « de concevoir, réaliser et diffuser ou faire diffuser par satellite ou par tout autre moyen, des émissions de télévision ayant un caractère culturel et international au sens large, et propres à favoriser la compréhension et le rapprochement des peuples en Europe ».

video apiculture

Présentation de la série “Les maîtres des abeilles” d’Arte 

Pour notre plus grand bonheur, en 2017, Arte a réalisé une série de 15 épisodes dédiés à l’apiculture et particulièrement pour mettre en avant le lien profond et intime qui lie l’abeille et l’homme. Une des idées de cette série d’épisodes est de se rendre compte de la diversité des abeilles sur Terre et également des différentes traditions, techniques et rituels que les hommes ont créés autour des abeilles.

Présentation de l’épisode 3: “Argentine, à la recherche du paradis”

abeilles amérique

San Nicolás de los Arroyos est une ville argentine dans laquelle vit la famille d’apiculteur

Ce troisième épisode a été tourné en Argentine, près de la ville de San Nicolás de los Arroyos qui est situé près du delta du fleuve Paraná. C’est une région de marais, de lagunes et d’affluents, qui est située à l’Est de l’Argentine à 150km de la capitale: Buenos Aires.

champ fleurs
inondation ruche

La région du delta du fleuve Paraná compte près de 15.000 km2 qui sont très peu peuplés. C’est pour cela que cette région constitue un paradis écologique, mais le paradis est en sursis et les apiculteurs s’en sont rendu compte plus rapidement que les autres habitants de la région.

Les apiculteurs Pedro, le père, et Ezéchiel, son fils, sont apiculteurs dans la région. Ils ont des abeilles qui sont issues du croisement entre les souches italiennes et allemandes: Apis Mellifera Ligustica et Apis mellifera mellifera. Ces abeilles sont appelées créoles. Elles produisent un miel qui est réputé dans tout le pays. 

Depuis quelques années, Pedro et Ezéchiel voient leurs ruches mourir par millions à cause des cultures qui sont proches de leur rucher. 

apiculture famille

Pedro, le père

famille apiculteur

Ezéchiel, le fils

L’emplacement du rucher de Pedro et Ezéchiel

La culture du soja en Argentine

Le rucher de Pedro et Ezéchiel compte une centaine de ruches et elles sont proches des champs. L’emplacement des ruches de Pedro et Ezéchiel est mis à disposition par les propriétaires des ranchs. Or, cette région d’Argentine a vu arriver le soja et il y est massivement cultivé du fait de la fertilité et de l’étendue des terres de la région. Bien plus qu’un problème local, c’est toute l’Argentine qui a reconverti ses terres agricoles pour exporter du soja.  Ce soja transgénique est arrosé de pesticides au début de sa croissance, et donc pendant l’épandage des pesticides les champs sont toxiques pour les butineuses.

visite ruches
ouverture ruche

Progressivement, le soja recouvre tous les sols et les fleurs se font rares. Causant une raréfaction des ressources alimentaires des abeilles qui ne trouvent plus ce dont elles ont besoin pour faire des réserves en miel: du pollen et du nectar. Je ne peux que vous inviter à lire mon article très complet qui vous aidera à comprendre les pesticides.

L’Argentine exporte 90% du soja qui est produit dans le pays, il est appelé l’or vert. Le soja produit est exporté via des cargos vers la Chine ou vers l’Europe.

Avant les terres de la région étaient utilisées pour de l’élevage de bétails, ces derniers étaient gardés par des gauchos. Avec l’arrivée du soja, il y a moins de terre pour les bétails, les ranchs emploient moins de gauchos qui vont aller chercher du travail ailleurs.

pesticides champ

Épandage de produits chimiques sur un champ de soja

champ soja

Les champs de soja s’étendent sur des kilomètres

cargo soja

Le soja est massivement exporté par l’Argentine

La récolte du miel 

Une fois que le miel de Pedro et Ezéchiel est récolté, ils vont l’extraire en ville, à San Nicolás de los Arroyos (Saint Nicolas des rivières).  Beaucoup d’habitants de cette ville travaillent dans l’usine qui produit de l’acier et qui est proche du fleuve Paraná.

La ville de San Nicolás de los Arroyos qui borde le fleuve Paraná

Pour extraire le miel, ils utilisent une machine qui désopercule les rayons de miel. L’extraction est faite à la centrifugeuse dans laquelle les cadres sont à l’horizontale et pas à la verticale. Ils vendent ensuite le miel sur le marché de la ville de San Nicolás de los Arroyos. C’est la famille qui vend directement le miel au marché, du producteur au consommateur 😃

cadre miel hausse

L’extraction est en partie mécanisée

centrifugeuse miel

La centrifugeuse tourne à l’horizontale ! 

gouttes miel

Le miel s’écoule des cadres grâce à la force centrifuge

vente miel apiculteur

Vente du miel au marché par le producteur 

L’histoire de Pedro

Pedro est devenu apiculteur par voie détournée. Il travaillait avant dans l’acier lorsqu’un jour une grande crise est arrivée en Argentine, il a été privé de son salaire. Il a choisi de devenir apiculteur au début simplement pour gagner de l’argent, puis petit à petit il a été de plus en plus intéressé par l’apiculture. Il a commencé avec 6 ruches.

Il est très heureux que son fils Ezechiel prenne sa succession.

Maintenant que la campagne change et qu’il y a des épandages de pesticides sur les cultures, Pedro et Ezéchiel, tout comme d’autres apiculteurs, ont choisi de mettre leurs ruches en sécurité. Ainsi, une fois par an, pour fuir les épandages, ils migrent leurs ruches de l’autre côté du Paraná.

pere et fils apiculteurs

La transhumance: une migration forcée !

Pedro et Ezéchiel déménagent 120 ruches afin d’éviter les épandages de pesticides. Ils commencent la préparation de la transhumance le soir, au coucher du soleil afin de s’assurer que le maximum d’abeilles soit rentré dans les ruches. 

transport ruches

En fin de journée, les ruches sont préparées et disposées une plateforme de transport

camion ruches

Les ruches sont empilées et recouvertes d’un sac noir pour leur cacher la lumière

transport ruche nuit

La transhumance commence, au revoir pesticides ! 

Pendant la transhumance, ils sanglent les ruches et les recouvrent d’un voile noir. Ils prennent un bateau et naviguent dans un petit canal situé de l’autre côté du Paraná, de l’autre côté de la ville de San Nicolás de los Arroyos. C’est un vrai Eden, vierge de toutes pollutions humaines, il n’y a ni ville, ni culture, ni bétail.

Le voyage pour la transhumance a duré 12h.

chargement ruches
ruches bateau
bateau ruches

Après avoir défriché le terrain, Pedro et Ezéchiel installent les ruches en ligne et ils les surélèvent de 20 à 30 cm du sol. Les abeilles sont complètement perdues dans ce nouveau territoire, elles doivent reprendre leurs repères: emplacement de leur ruche, emplacement des ressources en nectar, ressources en eau et ressources en pollen. Je suis par contre très étonné de l’alignement de leurs ruches, cela entraîne une dérive des abeilles.

À partir de ce nouvel emplacement, les abeilles vont butiner les fleurs de cataille.

Lorsqu’une abeille butineuse a trouvé l’emplacement d’un champ de fleurs, elle revient à la ruche et fait la danse du 8. C’est une danse qui a pour but de communiquer aux autres abeilles la distance, l’azimut et l’abondance du champ de fleurs, elle partage également une partie de sa récolte pour convaincre ses congénères de la suivre. Je vous partage un article qui donne plus de détails sur cette danse.

ruche bateau
installation rucher
nouveau rucher

L’eau: un grand danger pour la ruche

Pedro et Ezéchiel ont installé leurs ruches sur les bords du canal. Leur crainte est que le fleuve Paraná entre en crue. C’est ce qui est arrivé aux ruches d’un autre apiculteur qui s’est installé également de l’autre côté du fleuve Paraná. Dorénavant, il surélève ses ruches afin d’éviter les inondations et les crues.

fleurs cataille
support ruches

Une abeille ne sait pas nager et si de l’eau entre dans la ruche, cela refroidit le couvain et donc le tue. L’eau et notamment l’humidité est nuisible pour les ruches, car elle fait pourrir le bois et fait se développer de la moisissure sur la cire des cadres. 

Les transhumances de Pedro et Ezéchiel sont rythmées suivant la floraison sur les îles du fleuve Paraná et également suivant les épandages de pesticides. Malgré cette contrainte, Pedro ne se voit pas faire un autre métier, cela lui apporte une grande satisfaction personnelle, lui et son fils prennent plaisir à travailler avec les abeilles. 

Quelles sont les connaissances clés pour comprendre cet épisode ?  

J’ai répertorié plusieurs informations clés qui peuvent vous permettre de bien comprendre cet épisode afin que vous compreniez mieux l’apiculture.

Avoir connaissance de l’environnement autour des ruches 

Pedro et Ezéchiel ont vu des millions d’abeilles mourir dans leurs ruches et ont pu définir d’où venait le problème: des pesticides répandus dans les champs environnants. Un rucher doit être installé dans un environnement que l’on connaît, je vous conseille de connaître ce qui se passe dans les 3 kilomètres entourant votre rucher.

Transhumer: le plan B

Même si vous pensez que votre rucher a un emplacement définitif, pensez toujours à un plan B. Un lieu “au cas où”. Au cas où des pesticides sont utilisés à proximité de votre rucher, au cas où il y a une inondation, au cas où il y a un feu de forêt, au cas où les ressources florales s’amenuisent trop. 

L’eau et la ruche ne font pas bon ménage

L’eau est vitale pour les abeilles, néanmoins les abeilles ne sont pas des poissons. Veiller donc à ce que votre rucher ne soit pas trop près d’une rivière, fleuve, marais, étangs. L’humidité et les inondations pourront endommager irrémédiablement vos ruches et tuer vos abeilles. 

Que retenir de cet épisode ? 

 

Race d’abeilles Croisement: Apis Mellifera Ligustica et Apis mellifera mellifera
Extraction du miel Quasi automatique: désoperculation à la machine et extraction de 40 à 50 cadres en même temps avec une centrifugeuse horizontale 
Format de ruche Langstroth ou Dadant
Miel produit Toutes fleurs
Dangers

Avoir un rucher près de champs d’OGM avec des pesticides utilisés
Avoir un rucher près d’une zone inondable

Techniques

Transhumance pour protéger les ruches des pesticides
Surélever les ruches

J’ai été impressionné des effets des pesticides sur les ruches de Pedro et Ezéchiel et notamment du changement très rapide des champs environnants leurs ruches. Ce qui m’a attristé c’est de voir que ce sont les apiculteurs qui sont obligés de s’adapter pour protéger leurs ruches des pesticides. Les deux dangers principaux montrés dans cette épisode touchent également l’apiculture française avec l’utilisation des pesticides et la raréfaction des ressources nectarifères des abeilles avec la monoculture. 

Les autres épisodes seront disponibles dans les prochaines semaines ! A bientôt

Et vous, chère lectrice, cher lecteur
Qu’est ce que vous a le plus étonné dans cet épisode ?

cadre couvain
Vous êtes libre de recevoir mon guide pour devenir un apiculteur expérimenté !