mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

Partagez cet article !

Les abeilles sont des insectes captivants, toutefois la crainte d’une piqûre d’abeille peut nous freiner dans notre envie de l’observer voir même de pratiquer l’apiculture. Dans cet article, je vous présente les différences entre une piqûre d’abeille et celle d’une guêpe, et vous comprendrez pourquoi ces insectes piquent et comment vous pouvez éviter d’être piqué.

Je vous partage également les 5 étapes à suivre suite à une piqûre afin d’avoir un minimum d’effet suite à une piqûre d’abeille.

Que vous soyez novice en apiculture ou simplement désireux de mieux comprendre ces créatures ailées, ensemble, démystifions la piqûre d’abeille.

Selon un article du Monde du 5 juillet 2019, les décès dus à des piqûres d’hyménoptères (guêpes, abeilles et frelons) se sont élevés à 237 entre 2000 et 2015, soit une quinzaine par an. Ces données sont fournies par le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès.

Reconnaitre la piqûre d’abeille ou de guêpe

Quelles sont les différences entre les guêpes et les abeilles ?

abeille apis mellifera

Description d’une abeille (apis mellifera)

L’abeille a un corps robuste et arrondi, souvent avec une apparence velue.

Sa couleur varie entre les tons de brun et de noir, et elle peut présenter des rayures jaunes, bien que généralement moins brillantes que celles de la guêpe.

La taille de l’abeille varie généralement entre 8 et 15 mm, avec des ailes transparentes.

Vespula germanica et Vespula vulgaris

Description d’une guêpe (Vespula germanica et Vespula vulgaris)

La guêpe possède un corps mince et élancé avec un abdomen étroit et segmenté, souvent coloré en jaune et noir avec des motifs bien visibles.

Ses ailes sont transparentes et elle mesure généralement entre 10 et 19 mm. Contrairement à l’abeille, la guêpe a un aspect plus lisse et brillant avec de longues pattes pendantes.

Les guêpes tendent à être plus agressives que les abeilles et peuvent piquer même sans motif évident. Contrairement aux abeilles, leur dard ne reste généralement pas dans la peau et elles sont capables de piquer plusieurs fois.

La différence entre une piqûre de guêpe et d’abeille est facile à distinguer en raison de la nature de leurs dards .

Une personne piquée par une guêpe aura une rougeur, une boursouflure et une douleur immédiate sur la zone piquée.

Tandis qu’une personne piquée par une abeille aura un dard planté dans sa peau et au début la zone ne sera pas particulièrement visible

Quid des autres abeilles ?

Mis à part les abeilles et les guêpes, il y a plusieurs autres espèces d’hyménoptères qui piquent et qui peuvent injecter du venin avec la piqûre

  • le frelon européen (Vespa Crabro) pique et sa piqûre est plus douloureuse que celle d’une abeille ou d’une guêpe
  • Idem pour le frelon asiatique (Vespa velutina) : il pique ! La composition du venin des frelons est semblable à celle du venin de guêpe et les réactions allergiques sont identiques.
  • Les bourdons piquent et ils ne meurent pas suite à la piqûre. La douleur est très vive au début puis s’estompe rapidement. Je suis bien parlé pour en parler, car mon fils a été piqué sous mes yeux par un bourdon
  • La grande majorité des abeilles sauvages ne piquent pas sauf certaines espèces comme la xylocope (Xylocopa violacea) si elle est attaquée
  • La reine (apis mellifera) dans une ruche ne pique pas bien qu’elle soit pourvue d’un dard lisse. Elle ne l’utilise que pour tuer les autres reines.
  • Le faux bourdon (le mâle d’apis mellifera) qui est également présent dans la colonie est dépourvu de dard et il ne pique donc pas
  • Les abeilles mélipones, présentent en Amérique du Sud, ne piquent pas
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Découvrez les principaux formats de ruches divisibles

Pourquoi les abeilles piquent ?

Fonctionnement d’une colonie d’abeilles

Au sein d’une colonie d’abeilles, il y a une reine, des mâles (faux bourdon) et des ouvrières. Les abeilles sont des insectes eusociaux, c’est un mode d’organisation qui comprend la division du travail entre les individus adultes et la coopération pour l’entretien du couvain et les différents travaux dans la colonie.

Une colonie d’abeilles comprend entre 40.000 et 60.000 individus pendant la haute saison (fin du printemps). Elle n’en compte que quelques milliers pendant l’hiver.

ouvrir ruche observation

De manière générale, les abeilles vivent en communauté et sont peu agressives.

Au sein de la colonie, les abeilles ouvrières vont accomplir 7 rôles dans leur (courte) vie qui est d’environ 6 semaines : nettoyeuse, nourrice, architecte, manutentionnaire, ventileuse, gardienne et butineuse.

Ce sont les gardiennes et butineuses qui piquent

Les gardiennes et les butineuses sont celles qui peuvent être amenées à piquer une personne, car elles sont à l’extérieur de la ruche.

  • Les abeilles gardiennes piquent lorsque vous vous approchez trop près de la ruche et qu’elle sent une menace. Son rôle est de défendre la colonie et la reine.
  • Les abeilles butineuses piquent si vous les attaquez ou si vous allez l’écraser par accident.

Les abeilles ne piquent que si elles se sentent en danger immédiat.c e n’est pas parce qu’une abeille est sur votre peau ou sur vos vêtements qu’elle va vous piquer, rassurez-vous.

Vous pouvez très bien regarder une abeille butiner une fleur sans aucun risque ! Les abeilles ne sont pas de nature offensive, mais plutôt défensive.

Il y a également la race d’abeille et l’espèce d’abeilles qui peut influer sur son agressivité.

La race d’abeille apis mellifera mellifera, dite abeille noire, est réputée assez agressive si on s’approche trop près des ruches.

Les abeilles africanisées dites abeilles tueuses sont réputées très agressive également

Est-ce que l’abeille meurt après avoir piqué ?

Oui ! L’abeille meurt après avoir piqué, car son dard est pourvu de pointes qui l’empêchent de ressortir. Lorsque l’abeille a piqué, elle laisse donc sur place son dard, la glande à venin et une partie de son système digestif ce qui entraine sa mort.

La déchirure est telle qu’elle ne peut pas survivre au-delà de quelques heures. La mort de l’abeille qui a piqué n’est cependant pas immédiate.

C’est la peau de l’homme qui maintient le dard de l’abeille, lorsque des abeilles piquent d’autres insectes ou mammifères, elles ne meurent pas forcément. Tout dépend de la consistance de la peau de la victime de l’ennemi.

La guêpe, quant à elle, peut piquer plusieurs fois.

Lors de la piqûre de l’abeille, le dard rentre dans la peau de l’ennemi, et le venin est injecté par les muscles du sac à venin, qui agissent comme une véritable pompe.

Les conséquences d’une piqûre d’abeille

Le venin d’abeille

La quantité de venin libérée lors d’une piqûre varie considérablement d’un insecte à l’autre. Une piqûre d’abeille libère en moyenne 50 microgrammes de venin (moins qu’une goutte d’eau) tandis qu’une piqûre de guêpe qui est un insecte capable de piquer à plusieurs reprises libère 2 à 3 microgrammes.

La poche a venin de l’abeille met 5 à 15 minutes pour se vider complètement.

Le venin contient de l’acide formique, de l’acide chlorhydrique, de l’acide orthophosphorique et de la mellitine

Apithérapie

L’apithérapie consiste à soigner avec les produits de la ruche comme la cire, le miel, la propolis … ou encore le venin

Le venin d’abeilles peut avoir une utilisation thérapeutique, il a des bénéfices anti-inflammatoires, utiles contre les rhumatismes et des maladies comme la sclérose en plaques.

Voici les bénéfices du venin d’abeille :

  • facilite la circulation du sang
  • régule la pression sanguine
  • favorise la fluidité du sang
  • augmente la pression des globules rouges
  • peut traiter les inflammations des articulations, muscles et tendons
  • bactéricide
  • antifongique
  • antibiotique

Les réactions à la piqûre d’abeille

Il y a 3 types de réactions que l’on peut avoir lorsque l’on s’est fait piquer.

  • réaction locale
  • réaction toxique (sévère)
  • réaction allergique

La réaction locale est la plus fréquente et nécessite rarement l’intervention d’un médecin. Les réactions toxiques et allergiques sont des urgences médicales qu’il faut gérer rapidement en appelant les urgences (15)

Réaction locale

La majorité des piqûres d’insectes comme les abeilles, guêpes, bourdons ou frelons entraînent une douleur, un gonflement et des rougeurs, connus sous le nom de réaction locale. La piqûre de frelon est particulièrement intense en raison de son long dard.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Pourquoi la pollinisation par les abeilles est vitale pour les hommes ?

Ces symptômes, qui peuvent inclure des démangeaisons, durent généralement quelques heures.

Les piqûres sur le visage, le cou, la bouche ou la gorge peuvent engendrer un gonflement majeur, risquant d’entraver la respiration, voire causer un étouffement. Si la piqûre est sur une de ces zones, prévenez les secours très rapidement.

La réaction locale est plus ou moins forte selon la zone piquée et le temps qu’est resté le dard dans la peau.

Le gonflement de la zone piquée dure généralement 24 à 48h, mais peut s’étendre jusqu’à 10 jours. Cette atteinte peut avoir une ampleur conséquente et toucher l’ensemble d’un membre.

Réaction toxique

Lorsqu’une personne est piquée plusieurs fois (plus de 20 chez un adulte ou 4-5 chez un enfant), la réaction peut s’aggraver. On peut observer un gonflement plus marqué, de la fatigue, des vomissements, des maux de tête et d’autres symptômes graves nécessitant une intervention rapide en appelant immédiatement le 15 (en France) ou le 112 (Europe).

C’est ce qui est arrivé à Thierry qui a survécu à 280 piqûres d’abeilles et un choc anaphylactique 

Réaction allergique

Pour ceux qui sont allergiques, même une seule piqûre peut déclencher une réaction majeure. Moins de 1% de la population est allergique au venin des abeilles.

Les symptômes d’une réaction allergique peuvent être :

  • Une sensation de malaise, des picotements et des étourdissements
  • Des démangeaisons et une urticaire généralisées
  • Un gonflement des lèvres et de la langue
  • Une respiration sifflante et des difficultés à respirer
  • Un évanouissement et une perte de connaissance (choc anaphylactique)
  • une forte baisse de la tension artérielle
  • une accélération du rythme cardiaque

Un choc anaphylactique est une réaction allergique très grave et rapide. Sans traitement immédiat, il peut causer des problèmes respiratoires et mettre la vie de la personne en danger.

À ce moment-là, il faut agir sans tarder en appelant le 15 et en conduisant la victime aux urgences

Comment savoir si je suis allergique au piqûre d’abeille ?

Plutôt que de vous faire piquer volontairement pour savoir si vous êtes allergique 😄, vous pouvez consulter un allergologue qui vous fera un test d’allergie au venin d’abeille et de guêpe.

Suite à ce test, vous saurez si vous êtes allergique ou non et si c’est positif vous pourrez faire une désensibilisation au venin d’abeilles.

La désensibilisation au venin d’abeilles

La désensibilisation est utile en cas d’exposition importante, si vous êtes apiculteur par exemple ou si cela engendre une altération considérable de votre qualité de vie liée aux réactions.

Plusieurs méthodes de désensibilisation existent, allant des plus lentes aux plus rapides, ces dernières étant souvent préférées.

Habituellement, 100 µg de venin sont administrés chaque mois, mais pour les apiculteurs, cette dose peut s’élever à 200 µg. En général, cette désensibilisation s’étend sur une période de 3 à 5 ans, assurant une protection efficace pour 75 à 100% des personnes traitées. Les résultats sont particulièrement probants pour les piqûres de guêpes.

desensibilisation venin abeille
Désensibilisation au venin d’abeilles

L’extension du traitement sur une durée plus longue est envisagée selon chaque situation. Même après cinq années de traitement, il est essentiel de conserver une trousse d’urgence à portée de main.

Il est déconseillé de débuter ce traitement pendant la grossesse, bien qu’il puisse être continué si déjà entamé. Quant aux apiculteurs professionnels, ils peuvent envisager de prolonger leur désensibilisation et d’ajuster la dose selon leur niveau d’exposition.

Peut-on mourir à cause des piqûres d’abeilles ?

Outre les personnes allergiques qui ont des réactions majeures à partir d’une piqûre.

Les médecins estiment que 250 à 300 piqûres sont capables d’entraîner le décès chez l’adulte.

Pour un enfant, en général, entre 30 et 50 piqûres pourraient lui être fatales. On estime que 19 piqûres par kg de poids corporel entraînent une envenimation mortelle.

Comment se protéger d’une piqûre d’abeille

Rappelez-vous de ces quelques conseils si vous savez que vous ou votre enfant serez dehors à proximité d’abeilles ou de guêpes.

Ayant en tête également que l’abeille vole à 32km/h et la guêpe vole à 20km/h. Tandis qu’un être humain court entre 15 et 22km/h pour un sprint court. Vous aurez peu de chance de distancer une abeille qui vous suit.

L’adage « Si vous les laissez tranquilles, elles vous laisseront tranquille » prend tout son sens avec nos amies ailées.

Au quotidien

Pour minimiser le risque de piqûre au quotidien, il est essentiel de prendre quelques précautions simples.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Interview #5 – Pierre - Commencer l'apiculture avec son père et des ruches Voirnot

Tout d’abord, évitez de marcher pieds nus à l’extérieur, surtout près des zones fleuries où les abeilles butinent.

Ruche dans un champ entourée de fleurs
Ne vous approchez pas trop près des ruches

De plus, il est conseillé de garder une distance d’au moins 10 mètres des ruches. Les abeilles sont particulièrement protectrices envers leur colonie, et une intrusion trop proche peut être perçue comme une menace, incitant les gardiennes à intervenir.

Si vous êtes apiculteur

Lorsque vous allez voir vos ruches, il y a plusieurs préconisations qui peuvent vous permettre d’éviter les piqûres.

Enfumoir

L’utilisation de l’enfumoir pour aller voir vos ruches est une obligation. En effet, la fumée, dense et froide, produite par l’enfumoir, calme les abeilles.

fumée abeille
La fumée qui sort doit être dense, froide et blanche

Combi et gants

L’utilisation d’une combinaison et de gants protège également lors des visites des ruches. Protégez les zones de contact comme les poignets ou encore les chevilles qui sont des parties vulnérables.

Les gants en cuir d’apiculteur bien qu’épais et couvrant la totalité de l’avant bas ne sont pas la panacée, car ils gardent l’odeur du venin. Dès lors, vous pouvez utiliser des gants en plastique jetable ou encore des gants en caoutchouc.

gant protege piqûre

Quelques autres petits conseils :

Voici une liste de quelques autres petits conseils qui peuvent d’énerver nos chères petites abeilles et de vous préserver des piqûres.

  • Éviter de mettre du parfum ou de l’après-rasage avant d’aller au rucher
  • Eviter les vêtements noirs
  • N’ouvrez pas vos ruches lorsqu’il pleut, que l’orage menace ou encore lorsqu’il y a du vent

Pour les personnes allergiques

Les personnes qui se savent allergiques aux piqûres d’abeilles ou de guêpes doivent toujours avoir avec elle une trousse spéciale conseillée par leur médecin.

Cette trousse contient généralement une injection d’adrénaline, un médicament antihistaminique et un corticoïde.

Soigner une piqûre d’abeille

Un des facteurs les plus importants pour soigner les piqûres d’abeilles est le temps de réaction : plus vite la piqûre sera traitée et moins de venin sera injecté dans le corps de la personne.

En cas de piqûre de guêpe, d’abeille ou de frelon, il faut tout d’abord éloigner la personne piquée de l’endroit, car les phéromones d’alarme libérées par l’insecte risquent d’en attirer d’autres.

Les étapes à suivre pour soigner une piqûre d’abeille

En appliquant ces 5 étapes très simples, vous diminuerez très grandement les effets du venin.

  1. Enlever le dard avec une pince à épiler ou un objet avec un bord non tranchant (dos d’un couteau). Surtout ne presser pas la poche à venin.
  2. Utiliser un aspivenin pour aspirer le venin injecté
  3. Approcher une source de chaleur à 1 à 2 cm de la zone piquée (briquet, allumette). Le venin est thermolabile, cela signifie qu’il perd ses propriétés si ce dernier est confronté à une source de chaleur.
  4. Désinfecter la zone piquée avec de l’antiseptique ou de l’eau et du savon
  5. Appliquer une compresse d’eau froide

Eviter surtout de gratter la zone piquée au risque d’infecter ou de vous faire saigner

Surtout, ne pressez pas le dard, car la pression de la glande à venin située à l’extrémité provoquerait l’injection de tout le venin dans le corps de la personne piquée.

Si la personne piquée a des signes de réaction allergique généralisée (voir la partie de l’article « les réactions à la piqûre d’abeille ») ou encore si la piqûre est au niveau de la gorge, de la bouche ou des yeux, consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous aux urgences.

Les traitements complémentaires pour soigner une piqûre d’abeille

Voici quelques manières alternatives de soigner une piqûre d’abeille

  • Faire un cataplasme d’argile verte sur la piqûre après avoir suivi les 5 étapes précédentes
  • L’homéopathie. Si vous êtes apiculteur, en début de saison, vous pouvez prendre de l’apis mellifica afin de diminuer les effets de la piqûre.
  • Le plantain est une plante herbacée qui pousse un peu partout et qui peut soulager les piqûres d’abeilles
  • L’huile essentielle de lavande aspic soulage rapidement les piqûres d’insectes. Elle possède des propriétés antalgiques et calmantes.

Conclusion


Les abeilles, malgré la crainte que leur piqûre suscite, jouent un rôle essentiel dans notre écosystème. Nous avons exploré les différences entre les piqûres d’abeille et de guêpe, les raisons pour lesquelles ces insectes piquent et la manière de traiter ces piqûres. Il est essentiel de noter que, bien que ces piqûres puissent être douloureuses, les abeilles piquent principalement lorsqu’elles se sentent menacées. Si vous avez des doutes ou des réactions allergiques suite à une piqûre, consultez immédiatement un médecin ou appelez les urgences.

Sources :


Partagez cet article !