mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Partagez cet article !

Au cœur de l’hiver, alors que le sol de nos campagnes est recouvert de neige et que vous voyez le thermomètre aller difficilement au-delà de 5°C, vous pouvez vous questionner sur comment est-ce que les abeilles font pour survivre pendant l’hiver !

Les abeilles ont, en effet, un rythme de vie bien particulier pendant la période d’hivernage: elles forment une grappe compacte tout en restant en activité et vivent sur leurs réserves .

abeilles dans leur ruche en pleine hiver

Des ruches sous la neige

Quand est-ce que commencent l’hiver chez les abeilles ?

Officiellement l’hiver commence le 21 décembre et termine le 20 mars de l’année suivante. Or en apiculture, nous considérons que l’hiver pour nos ruches commence dès la fin de la récolte et termine au moment de la visite de printemps, c’est-à-dire une période d’environ 6 à 7 mois.

C’est long !

Aucune fleur pour les abeilles pendant l'hiver

Les abeilles ne sortent plus pendant l’hiver !

Les abeilles sont des insectes à sang-froid !

Les abeilles font partie de la famille des hyménoptères. Ce sont des insectes à sang-froid, car elles ne possèdent pas de système de maintien de leur température corporelle comme les mammifères.

Dans la famille des hyménoptères, il y a les abeilles que nous connaissons et qui sont appelées abeilles sociales.

Parmi les autres hyménoptères, il y a les frelons, les bourdons, les abeilles sauvages et les guêpes. Pour ces insectes, seules les reines survivent à l’hiver. Elles sont fécondées avant l’hiver et hibernent d’octobre à avril, dès le printemps, elles vont bâtir seules une colonie.

Rythme de vie des abeilles domestiques en hiver

L’abeille que nous connaissons généralement et dont le nom exact est Apis Mellifera a un rythme de vie bien particulier en hiver. En effet, l’abeille domestique hiverne, elle n’hiberne pas !

Contrairement à d’autres animaux et insectes comme l’ours, la marmotte, les hérissons ou encore les abeilles solitaires, les abeilles domestiques ne dorment pas l’hiver.

C’est-à-dire qu’elles continuent de se mouvoir, de se nourrir et de vivre pendant l’hiver. Elles ne restent pas en état léthargique. Elles sont toujours éveillées et actives par contre leur rythme de vie et de développement est ralenti.

Un rucher sous la neige

La neige n’est pas dangereuse pour les abeilles

Afin de passer cette période difficile, les colonies d’abeilles font des réserves de toutes sortes pendant la haute saison: miel, pollen et nectar.

Nombre d’abeilles et durée de vie en hiver

Pendant l’hiver la population d’abeilles diminue.

En temps normal, une ruche sur 10 cadres compte environ 50.000 abeilles, pendant l’hiver leur nombre passe aux alentours de 20.000.

Vers les mois de décembre et janvier, la reine fait ce que l’on appelle une rupture de ponte.

La population se renouvelle, car les abeilles ouvrières âgées s’éteignent. La population d’abeilles d’hiver prend le relais, ces abeilles sont nées en automne et sont capables de vivre 150 à 200 jours (6 mois environ) contrairement aux abeilles d’été qui vivent 45 et 60 jours (6 semaines environ).

La reine est bien sûr présente dans la ruche et quant aux faux bourdons, les mâles, ils ont été expulsés dès le début de saison froide car ils sont considérés comme des bouches inutiles à nourrir.

La longévité des abeilles d’hiver s’explique par le fait qu’elles font moins de travaux fatigants comme le butinage de pollen, de nectar ou encore la récolte d’eau.

Ce travail leur est épargné, car les réserves sont déjà présentes si la saison le permettait, le nectar a été transformé en miel. De plus, le froid les contraint à demeurer immobiles.

La formation de la grappe

Lorsque la température est particulièrement froide, les abeilles forment la grappe: les abeilles se regroupent près des réserves et elles ne cessent de battre des ailes pour contracter leurs muscles afin de produire de la chaleur pour garder une chaleur suffisante.

Il fera jusqu’à 30°C au cœur de la grappe et 8°C en périphérie. Les abeilles circulent dans la grappe et s’alternent pour partager la chaleur.

Températures dans la grappe d'abeilles pendant l'hiver

Photo des températures dans une grappe d’abeilles

De quoi les abeilles meurent l’hiver ?

On peut croire que le froid est la raison de la mortalité hivernale des colonies d’abeilles. Ce n’est pas tout à fait vrai.

Dans la plupart des cas, c’est de faim que les abeilles meurent, et non de froid.

Étant donné que les abeilles forment une grappe afin de répondre aux basses températures de l’hiver, plus il fait froid et plus la grappe se resserre afin d’optimiser la génération de chaleur produite par les muscles de leurs ailes.

Plus la grappe se concentre et plus l’espace que les abeilles occupent est faible. Cette concentration peut leur faire perdre le contact avec leurs provisions hivernales et les faire ainsi mourir de faim … à cause du froid.

Abeilles mortes après l'hiver

Cette ruche est morte pendant l’hiver !

Il y a également le varroa, un acarien que l’on peut appeler « la tique de l’abeille » qui fragilise également énormément les colonies pendant l’hiver.

Et les apiculteurs, comment peuvent-ils aider leurs abeilles pendant l’hiver ?

Il y a plusieurs moyens par lesquels l’apiculteur peut aider ses abeilles :

  • En vérifiant les stocks de nourriture de ses ruches et en complétant si besoin
  • S’assurer du bon état et de la bonne isolation de ses ruches
  • En contrôlant le niveau sanitaire de ses colonies

À partir de quand les apiculteurs doivent agir ?

La mise en hivernage s’effectue en général fin septembre, début octobre. Lorsque les températures baissent pour ne  dépasser que rarement les 15°.

Une notion importante est que la taille de la colonie en entrée d’hivernage déterminera la puissance de la colonie à la fin de l’hiver.

verifier colonie abeilles hivernage

L’apiculteur doit vérifier la vigueur de chacune des colonies qu’il va hiverner

À partir de ce moment-là, l’apiculteur n’ouvrira plus ses ruches sauf en cas d’absolue nécessité comme le nourrissement ou un traitement hivernal.

Si vous êtes inquiet de savoir si vos essaims sont encore en vie, je vous recommande de coller doucement votre oreille contre la paroi de la ruche afin d’entendre le vrombissement des ailes des abeilles dans la ruche. Je vous déconseille de toquer contre la paroi de la ruche, cela les stresserait inutilement.

Et selon vous, comment peut-on aider les abeilles à survivre pendant l’hiver ?

Quels sont les risques si l’apiculteur ne fait rien ?

Le taux de perte est de l’ordre de 30% en France, la majorité de ces pertes se font pendant l’hiver.

Il y a plusieurs menaces pour l’apiculteur s’il ne fait rien pour aider ses abeilles pendant l’hivernage, notamment :

  • Un début de la prochaine saison qui se fait avec des colonies peu populeuses
  • Des colonies qui meurent à cause du froid et de la faim
  • Des ruches qui sont infestées de varroas

Dans un prochain article, je vais parler en détail des 3 grands piliers pour réussir l’hivernage de ses ruches à savoir : des provisions suffisantes, une ruche isolée de l’humidité et du froid ainsi qu’un contrôle du varroa.


Partagez cet article !
%d blogueurs aiment cette page :