mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

           apprendre l’apiculture de A à bzzzzzz, ensemble ! 

Connaissiez-vous le grand indicateur ? C’est un oiseau africain qui est considéré comme le guide du miel, car il conduit les hommes aux nids d’abeilles sauvages. Il peut ainsi profiter d’une partie de la récolte du miel et il va également déguster des larves et des œufs d’abeilles ! C’est un partenariat étonnant et merveilleux entre l’homme et l’oiseau.

Avant de vous en dire, plus laissez moi vous présenter cette série d’articles sur les maîtres des abeilles.

L’apiculture que nous connaissons en France est différente des apicultures pratiquées dans d’autres pays. Je vous propose de partir en voyage ensemble, un voyage au cœur de l’apiculture pour découvrir le lien profond qui unit l’homme et l’abeille depuis la nuit des temps.

En découvrant d’autres pratiques, des histoires de vie, j’espère de tout cœur que cela vous inspirera afin de vous aider à trouver VOTRE manière de pratiquer l’apiculture.

Après avoir découvert l’archipel des îles Éoliennes, l’Indonésie avec l’île de Bornéo, l’Argentine avec le delta du fleuve Paraná, la Slovénie en allant dans le parc naturel du Triglav,  le sud de l’Inde avec les montagnes Nilgiris, une région maya du Mexique, sur les falaises du Népal, nous nous rendons en Afrique: au Kenya. Partons à la découverte des ruches troncs suspendues et du grand indicateur, un oiseau étonnant !

« Les maîtres des abeille », une série sur l’apiculture produite par Arte

Liste de l’ensemble des épisodes de la série

Cliquez ici pour retrouver tous les topos (résumés) des épisodes des maîtres des abeilles

Italie, l’abeille noire de SicileMexique, l’abeille maya Russie, les cavaliers du miel
Indonésie, l’arbre à miel sacré Népal, les Gurungs et l’abeille géante Éthiopie, des abeilles au service de la foi
Argentine, à la recherche du paradisKenya : l’abeille, les Yaaku et le grand indicateurCameroun, le miel sacré du peuple Baka
Slovénie, le refuge de l’abeille carniolienne France, le berger des abeilles Nouvelle-Zélande, le trésor des Maoris
Inde, le miel des montagnes bleues Rosenfeld, un paradis pour les abeilles Turquie, deux rivaux pour un trésor

Présentation d’Arte

Arte est une chaine culturelle européenne qui est diffusée depuis 1992. C’est une chaîne franco-allemande qui est connue pour la qualité et la variété de ses reportages. La mission de cette chaîne est « de concevoir, réaliser et diffuser ou faire diffuser par satellite ou par tout autre moyen, des émissions de télévision ayant un caractère culturel et international au sens large, et propres à favoriser la compréhension et le rapprochement des peuples en Europe ».

découvrir l'apiculture traditionnelle

Présentation de la série “Les maîtres des abeilles” d’Arte

Pour notre plus grand bonheur, en 2017, Arte a réalisé une série de 15 épisodes dédiés à l’apiculture. Ces épisodes mettent en avant le lien profond et intime qui lie l’abeille et l’homme. Une des idées de cette série d’épisodes est de se rendre compte de la diversité des abeilles sur Terre et également des différentes traditions, techniques et rituels que les hommes ont créés autour des abeilles.

pays grand indicateur afrique
Cet épisode a été tourné en plein coeur de l’Afrique

Présentation de l’épisode 8: “Kenya : l’abeille, les Yaaku et le grand indicateur“

Apiculteur grand indicateur
Nicolass, l’apiculteur kenyan de l’ethnie Yaaku

Présentation de Nicolass et de l’ethnie Yaaku

Nicolass est l’un des 5.000 membres de l’ethnie Yaaku. Ils habitent au pied du mont Kenya, près des hauts plateaux de Laikipia. C’est une région peu peuplée qui est située au centre du pays et dont l’altitude varie entre 1.600 à 2.000 mètres, c’est un vrai sanctuaire pour les gros mammifères comme l’éléphant, le lion, la girafe ou encore l’hippopotame.

Grands plateaux Kenya
Les hautes plateaux de Laikipia
Grands mamiferes Afrique
De nombreux mammifères peuplent le plateau
elephants Africains
Les éléphants … un des ennemis des ruches troncs de Nicolass

Cette région du Kenya dispose d’une grande variété de paysages: de la savane aux forets tropicales. Deux ethnies y cohabitent: les Yaaku et Maasaï, cette dernière est bien connue pour les guerriers maasaï. Ces peuples sont tous les deux proches des abeilles et ils utilisent le miel pour leurs rituels.

Les Yaaku ont un savoir faire ancestral en apiculture car en plus d’être des cueilleurs de miel, ils sont également des éleveurs d’abeilles 🐝 et ils connaissent également le grand indicateur, un oiseau qui guide les hommes vers les abeilles. Ce sont les Yaaku qui fournissent du miel aux Maasai.

Dans la culture Yaaku, les abeilles sont très importantes. Aucun évènement culturel n’est fait sans le miel, c’est une nécessité. Le miel guérit en soignant les brulures, les infections et les maux de gorge. Il est également indispensable en cuisine, c’est leur principale source de glucide naturel. C’est également important de remplacer le sucre de notre alimentation par du miel.

La pollinisation et la saison du miel définit le calendrier des cérémonies. Les Yaaku célèbrent les grandes occasions avec de l’hydromel (boisson fermentée fait d’eau et de miel). Le miel est indissociable des mariages au point que Nicolass a séduit sa deuxième épouse grâce à ses nombreuses ruches et il a séduit ses futurs beaux parents en leur offrant du miel 🍯

Encore aujourd’hui, chez les siens, le miel est symbole de richesse, de paix et de bonne entente entre les époux.

Présentation de Nicolass, l’apiculteur kenyan

Nicolass est éleveur de chèvre et apiculteur. Il a des ruches troncs qu’il suspendent en haut d’un arbre.

elevage chevres Afrique
Nicolass est apiculteur et éleveur de chèvres

La menace la plus grande contre les ruches vient des éléphants 🐘. Les éléphants ne s’en prennent pas aux abeilles, le miel ne les intéresse pas, par contre ils sont intéressés par la végétation sur les arbres. Ils arrivent facilement à faire plier des arbres sur lesquels sont suspendues les ruches.

ruche tronc arbre
Une des ruches troncs de Nicolass
abeilles dans tronc
Les abeilles rentrent et sortent par une fente sur le tronc
ouverture ruche
L’ouverture se fait par le côté
interieur ruche tronc
Les réserves de miel sont aux extrémités de la ruche

Nicolass met ses ruches en hauteur afin de protéger les ruches du ratel, c’est la deuxième menace après les éléphants. Le ratel est un mammifère qui est un gros mangeur de miel, il peut accéder aux ruches en montant sur les arbres. Afin d’éviter que ses ruches ne se fassent piller, Nicolass a installé une feuille de métal autour du tronc pour que le ratel n’ait pas de prises pour grimper. Les ruches troncs sont communes en Afrique, elles sont utilisées également au Cameroun, au Burundi, au Burkina Faso

Apprentissage et pratique de l’apiculture pour Nicolass

Nicolass est devenu apiculteur car son père l’était. Il avait beaucoup de ruches et a initié son fils dès le plus jeune âge. Nicolass aimerait apprendre également l’apiculture à ses enfants.

famille afrique kenya
La seconde épouse de Nicolass et leurs enfants

Les abeilles qui peuplent ses ruches sont des Apis Mellifera Monticola. Cette abeille occupe une place centrale dans l’histoire de son peuple.

Autrefois, les ruches permettaient de limiter les terrains de chaque clan Yaaku, c’était une délimitation. Plus on avait de ruches, plus grand était le terrain.

Le miel permet de nourrir la famille et également d’en vendre pour acheter du bétail.

Avoir des ruches au Kenya

La région des plateaux de Laikipia est un territoire très hostile pour élever des abeilles et du bétail. Les éléphants détruisent les arbres sur lesquels il y a des ruches et les lions détruisent les enclos pour manger le bétail. Cela arrive souvent en période de sécheresse.

proteger village cloture
Chaque village est clôturé pour éviter les prédateurs tel que le lion

Pour Nicolass, c’est beaucoup plus simple d’élever des abeilles🐝 que d’élever des chèvres 🐐. Il n’y a pas besoin de donner à boire aux abeilles, de leur donner des médicaments, de les emmener en pâturage. Les abeilles s’occupent d’elles-mêmes.

Nicolass utilise de la bouse d’éléphant comme combustible pour l’enfumoir

La cueillette du miel avec le grand indicateur et la construction d’une ruche tronc

Nicolass va devoir se rendre chez son ami Sindana, un des derniers fabricants de ruche tronc, qui va construire une nouvelle ruche pour remplacer une de ses ruches qui a été cassé par les éléphants.

marche afrique chaleur
Nicolass va marcher 2 jours pour se rendre chez Sindana, le fabricant des ruches troncs

Le respect des traditions et des anciens

Nicolass va marcher plusieurs jours afin d’aller récupérer sa nouvelle ruche tronc. Ce voyage est l’occasion de traverser une forêt dans laquelle les Yaakus perpétuent la quête originelle du chasseur de miel avant que celui-ci n’est domestiqué les abeilles en les mettant dans des ruches. Le chasseur de miel trouve les nids d’abeilles dans les terriers, les termitières abandonnées, dans les cavités des grands arbres ou encore dans les fissures des rochers. Le grand indicateur est d’une grande aide pour trouver les essaims sauvages d’abeilles .

tradition afrique
Sous ce rocher se trouve une grotte dans laquelle jadis, les Yaakus avaient l’habitude de se dormir et s’y restaurer

Sur la route, Nicolass s’arrête près d’une caverne sous un rocher, ses ancêtres se retrouvaient ici. Il fait une offrande de miel pour ses ancêtres car ce lieu était un refuge. Ses ancêtres dépendaient de la cueillette de fruits sauvages, de miel et de la chasse de gibier, ils vivaient à la belle étoile ou dans des cavernes. Aujourd’hui, le mode de vie de son ethnie a complètement changé: maison 🏡 , télévision 📺, radio 📻, téléphone 📱 et véhicule 🚗. A cause de tout ces changements la vie s’est raccourcie. Ils ont maintenant dans leur alimentation du mais, choux, pommes de terre, lait, bétail.

« La cause de ce problème est que nous avons arrêté de nous servir des plantes de la forêt, nous mangeons moins de miel et d’avantage de viande. « 

Nicolass

Le fabriquant des ruches troncs

Après une nuit passée dans la cavité, Nicolass retrouve son ami Sindana. C’est un artisan qui fabrique des ruches troncs, il utilise un outil qu’il a depuis plus de 20 ans, il entretient bien son équipement et choisit des matériaux durables.

arrivée village
Nicolass arrive dans le village de Sindana

Le tronc utilisé est celui d’un arbre de la famille des acacias 🌳, Sindana évide l’intérieur du tronc pour créer un habitacle pour les abeilles. La ruche doit faire la longueur d’un bras, afin de pouvoir chercher les alvéoles les plus profondes. Il faut créer 2 entrées : 1 entrée pour la circulation des abeilles et contrôler la ruche et 1 entrée avec une porte pour pouvoir récolter le miel sans déranger la colonie.

outil afrique bois
Cette lame ronde sert à évider les troncs
vider interieur tronc
Le tronc d’acacia est soigneusement vidée
couvercle ruche tronc
Le couvercle doit rentrer parfaitement
Enfumée ruche feu
La ruche est enfumée pour donner à la ruche une odeur attirante pour les essaims sauvages

Le père de Sindana et son grand père fabriquaient des ruches. Il aime fabriquer ce type de ruche et cela lui procure encore plus de plaisir lorsqu’il déguste du miel provenant de cette ruche. C’est un travail très minutieux.

La dernière étape pour fabriquer la ruche est d’enfumer la ruche 💨 avec de la paille, de la bouse d’éléphant séchée et surtout des feuilles fraiches et odorantes d’un arbre de la forêt (Teclea Nobilis). Cela donne une bonne odeur à la ruche afin de faciliter la venue des abeilles, elles aiment cette odeur. Les abeilles et la quête du miel créent un lien très fort entre Nicolass et Sindana.

ami apiculteur artisan
Sandana est un maasaï

Présentation du grand indicateur, cet oiseau africain très particulier

oiseau qui guide miel

Caractéristiques: lieu de vie et physique

Il est présent en Afrique subsharienne, et ne vit pas dans les forêts épaisses mais plutôt dans la savane et les bois clairsemés.

Nom scientifique: Indicator indicator

Taille: 20 cm de long

Poids: 50g

Découverte de l’indicator indicator

Cet oiseau a été découvert en 1588 par un missionnaire, cela va sans dire qu’il a été découvert bien avant par les africains et que cela devait faire plusieurs centaines d’années qu’ils avaient compris les grandes qualités de cette espèce 😄 Néanmoins, la première mention écrite et connue date donc de la fin du XVIème siècle.

Nourriture

L’indicator indicator se nourrit de fourmis et termites, mais également des oeufs et des larves d’abeilles, de cire et de miel ! Il est en effet un des rares oiseaux à digérer la cire des abeilles. Par contre, sa faible envergure et son petit poids le rende particulièrement sensible aux piqures des abeilles, il ne peut donc pas s’attaquer seul à une colonie d’abeilles pour se nourrir. Afin de parvenir à sa nourriture préférée, il a établit une coopération fructueuse.

nourriture larves oeufs
Le repas préféré du guide du miel
grand indicateur cire
L’indicateur attend la fin de la récolte pour ensuite prendre sa part

Pourquoi l’appelle t-on le guide du miel ?

Le grand indicateur a une relation particulière avec les prédateurs du miel comme l’homme et le ratel. En effet, en voyant l’un de ces cueilleurs de miel, l’oiseau le guide volontairement jusqu’à un nid d’abeilles. Oui, c’est bien cela, cet oiseau guide volontairement l’homme jusqu’aux nids d’abeilles.

Nicolass, parmi d’autres cueilleurs de miel, maîtrise un son d’appel particulier qui permet au grand indicateur de savoir qu’un prédateur recherche un nid d’abeilles. Il vient donc lui apporter son aide.

indicateur miel branche
Le grand indicateur attend la venue d’un chasseur de miel pour le guider

Une fois que l’homme (ou le ratel) a terminé sa récolte et éloigné les abeilles, l’oiseau se délecte des restes des rayons de cire et des larves dans les cellules. C’est sa récompense !

Aller à la chasse au miel avec ce guide à plumes !

C’est ainsi que pour trouver des essaims sauvages, Nicolass s’aide du grand indicateur car il sait communiquer avec lui.

Une fois qu’il a été appelé, cet oiseau émet un bruit indiquant qu’il a repéré Nicolass en émettant un chant répété de deux notes très proches.

Je vous laisse découvrir son chant dans la vidéo ci dessous

L’oiseau se pose près d’un nid d’abeilles afin d’indiquer à Nicolass où est-ce qu’il faut chercher. En creusant dans la terre, Nicolass découvre un essaim d’abeilles dans un terrier. L’oiseau ne récolte pas pour l’instant car il craint les abeilles.

oiseau repere nid abeilles
L’oiseau indique qu’il y a un nid au pied de cet arbre mort
nid abeilles sous terre
Nicolass ne met pas longtemps afin de trouver le nid d’abeilles sauvages
rayon cire miel larves
La récolte est bonne: du miel, des oeufs et des larves d’abeilles

Quand le grand indicateur trouve un nid d’abeilles, il reste près de l’essaim en marquant l’arrêt. Il n’a pas la capacité à récolter la cire et le miel tout seul car il est très sensible aux piqures.

Notre ami apiculteur met le bras entier sous terre, sans protection sur lui (visage ou main). Il veille à ne pas détruire l’essaim afin que les abeilles puissent continuer de vivre dans cet endroit.

manger miel rayon
Nicolass mange aussi bien du miel que des oeufs d’abeilles

Il y a une relation spéciale de cet oiseau avec l’homme. Ils sont interdépendants. Quand il n’y a pas d’homme a proximité, le grand indicateur cherche la présence d’un autre amateur de miel comme le ratel. Il se fait guider par l’oiseau lui aussi. Lorsque le ratel est repu après avoir mangé beaucoup de miel, l’oiseau peut manger à son tour.

La coutume veut que l’homme laisse à l’oiseau sa récompense afin que celui-ci veuille bien continuer de guider l’homme vers d’autres nids d’abeilles.

«  Si tu ne laisses rien au grand indicateur, la fois suivante, il te conduira au lion »

Proverbe Yaaku

L’avenir de l’apiculture selon Nicolass

Nicolass voit qu’il y a un changement avec les abeilles, avant il y avait beaucoup d’essaims d’abeilles contrairement à aujourd’hui. Il ne sait pas la cause car il ne voit pas les abeilles mourir et elles ne meurent pas de faim, il ne sait pas si c’est une maladie en tout cas les abeilles ne produisent plus suffisamment de miel. Elles changent comme beaucoup de choses changent dans le monde.

Une personne qui détruit les abeilles, qui les tuent, est un ennemi. Pas seulement pour les abeilles mais également pour les hommes car nous formons une communauté. Quiconque détruit une communauté est un meurtrier, c’est un grand pêché.

Nicolass

Selon vous, quel est le principal ennemi des abeilles selon vous ?

Si cet article vous a plu, je vous invite à consulter les autres articles de la série « Les maîtres des abeilles » qui sont disponibles sur le blog.

Source
https://valeryschollaert.wordpress.com/
Arte et la série « Les Maîtres des abeilles »

cadre couvain
Vous êtes libre de recevoir 7,5 conseils pour devenir un meilleur apiculteur