Partagez cet article !

La pratique de l’apiculture évolue constamment. Tout d’abord les hommes sont passés de cueilleur de miel à éleveur d’abeilles. Les apiculteurs ont ensuite utilisé la ruche tronc puis sont passés sur les ruches en osier. Aujourd’hui, la plupart des apiculteurs utilisent des ruches divisibles en bois.

Ce type de ruches facilite la gestion des colonies et offre un habitat confortable pour les abeilles. Dans cet article, je vous propose de passer en revue les grands formats de ruches divisibles.

ruches dans un jardin
Un beau petit rucher dans un jardin

Cet article est le 22e d’une série de 30 articles d’un nouveau format : plus court et plus direct. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire 😉

Les avantages des ruches divisibles

Les ruches divisibles offrent plusieurs avantages. Elles permettent en effet :

  • la division des colonies en séparant plusieurs éléments
  • la récolte du miel en récoltant la partie supérieure de la ruche
  • le contrôle des parasites en soulevant les cadres
  • Un nettoyage facilité du plancher des ruches

De plus, ces ruches sont conçues pour donner un espace de vie qui correspond aux besoins de développement des abeilles tout en leur permettant de thermoréguler leur habitat en hiver et en été.

La ruche Dadant, la star des ruches divisibles

La ruche Dadant est un modèle très populaire en France et dans d’autres pays européens. C’est la ruche la plus utilisée par les apiculteurs professionnels français.

Elle a été créée par Charles Dadant (1817-1902), un apiculteur français qui s’est installé aux États-Unis. La ruche Dadant comprend :

  • Un plancher
  • Un corps
  • Une hausse qui est moitié moins haute que le corps
  • Un couvre cadre
  • Un toit
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Non, il n’y a pas trop de ruches en ville !

Points positifs : Ce type de ruche est très apprécié de fait de sa grande capacité, elle peut accueillir les grandes colonies, elle a un prix abordable.
Points négatifs : Lorsque la ruche est remplie sur ses 10 cadres, elle est très lourde ! Il faut être 2 pour la déplacer pendant une transhumance. Elle ne convient pas aux petits essaims qui ne sont pas assez puissants pour chauffer un tel espace.

ruche plancher corps hausse
La ruche Dadant

La ruche Voirnot

La ruche Voirnot a été créée par le père Jean-Baptiste Voirnot au 19e siècle. Elle est particulièrement adaptée aux régions froides et se caractérise par sa forme carrée et sa grande hauteur. J’avais interviewé Pierre qui pratique l’apiculture avec ce format, ainsi que Thierry qui les a installés dans un rucher couvert.

Points positifs : adaptée aux régions froides, divisible
Points négatifs : moins courante et donc peut être plus difficile à trouver

ruches voirnot
Ruches Voirnot en ruche couvert

La ruche Layens

La ruche Layens a été créée par Georges de Layens, un apiculteur français du XIXe siècle. Elle est très utilisée en Espagne. Cette ruche peut à la fois être considérée comme une ruche verticale que comme une ruche horizontale, car des demi-hausses existent pour cette ruche, mais les apiculteurs la conduisent généralement sans hausse et prélèvent les cadres de miel en périphérie.

Points positifs : cadre plus haut que large

Points négatifs : moins courante en France

ruche layens divisible
Ruche Layens

La ruche Warré, la plus emblématiques des ruches divisibles

La ruche Warré a été créée par le père Émile Warré, un prêtre-apiculteur français du XXe siècle. Elle est conçue pour respecter les besoins naturels des abeilles et favoriser leur bien-être. La ruche Warré facilite la gestion des colonies grâce à sa divisibilité.

Points positifs : ruche facile à vivre pour les abeilles car de petit format, divisible, dite « écologique »

Points négatifs : moins courante, demande une rigueur et une formation spéciale par rapport à la Dadant

ruche warré
Ruche Warré

Chaque modèle de ruche divisible présente ses propres avantages et inconvénients. Prenez le temps de bien étudier les différentes options et de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins et qui s’approche de vos objectifs en apiculture.

N’oubliez pas que, quelle que soit la ruche que vous choisissez, l’essentiel est de veiller au bien-être de vos abeilles. Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de la ruche, j’ai écrit un article très complet sur ce sujet.

Je vous souhaite une belle aventure dans le monde fascinant de l’apiculture et de la découverte des ruches divisibles.


Partagez cet article !