mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

Partagez cet article !

Inspecter son rucher est une étape essentielle dans la pratique de l’apiculture. Il permet à l’apiculteur de se rendre compte visuellement de l’évolution de ses colonies et également de pouvoir intervenir selon ce qu’il voit dans ses ruches.

Dans cet article, je vais vous guider à travers les différentes étapes pour préparer, réaliser et conclure une visite de rucher réussie, tout en mettant l’accent sur la sécurité et l’efficacité.

préparer inspection rucher
Illustration d’un apiculteur qui prépare sa visite

Cet article est le 11e d’une série de 30 articles d’un nouveau format : plus court, plus direct. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce format en commentaire 😉

Suivez ces conseils pour ne plus oublier quelque chose au moment de votre visite et pour que vos visites soient les plus pertinentes et utiles possibles.

Préparer le matériel nécessaire avant d’inspecter votre rucher

Avant de vous rendre sur votre rucher, il est important de rassembler tout le matériel nécessaire.

équipements indispensables pour l'apiculteur
  • Vos vêtements de protection : combinaison et des gants
  • L’enfumoir pour calmer les abeilles lors de votre visite et du combustible
  • Le lève-cadre pour soulever les cadres et le toit en douceur
  • Les ustensiles pour nettoyer votre lève cadre à la fin de votre visite comme un grattoir et un chalumeau
  • Des cadres supplémentaires déjà prêts, au besoin
  • Du sirop, au besoin là aussi
  • La pince à reine pour la protéger lors de la visite

En plus de ces outils essentiels, je vous recommande d’emporter un carnet de notes et un appareil photo pour documenter vos observations. Vous pouvez également prendre des notes sur une application comme Beekube que j’utilise de plus en plus.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Concours 2022 : 3 livres de référence sur l'apiculture à gagner !

Grâce à ce suivi, vous connaîtrez l’évolution de votre rucher et vous pourrez identifier les problèmes potentiels lors des prochaines visites au fur et à mesure de l’année .

Se protéger et préparer l’environnement

La tenue

Avant d’inspecter le rucher, prenez la précaution de mettre votre tenue d’apiculteur (vareuse, combinaison complète ou simple voile). Gardez-vous bien de ne pas laisser d’interstices dans les fermetures éclair ou entre le haut et le bas de votre tenue, les abeilles aiment se faufiler dedans 😬

Assurez-vous également que votre équipement est en bon état et qu’il ne présente pas de trous ou de déchirures.

Relire vos notes de la précédente visite

Si vous avez adopté la bonne pratique de prendre des notes après chacune de vos visites (sur un carnet ou sur une application). Vous pouvez relire vos notes afin de vous rappeler de la situation de chacune de vos ruches et de voir s’il y a des annotations particulières, par exemple :

« pas beaucoup de réserves, à vérifier lors de la prochaine visite »

« vérifier la ponte de la reine »

« couvain suspect, à vérifier à nouveau »

« population très importante, division à faire »

L’environnement de votre rucher

L’environnement autour de votre rucher doit également vous faciliter l’inspection. Dégagez les hautes herbes, les branches et les obstacles autour du rucher pour vous assurer d’avoir un accès facile et sécuriser à vos ruches.

La météo

La visite des ruches par temps pluvieux ou venteux peut rendre agressives vos abeilles et vous faire passer un très mauvais moment. Préférez les jours ensoleillés et calmes pour inspecter votre rucher. Je recommande que la température soit de plus de 15°C.

Et enfin, un petit conseil qui me vient de Daniel Serres, président de la section de Chambéry du syndicat du « Rucher des Allobroges » : n’allez pas visiter vos ruches si vous avez un rendez-vous juste après. Vous risquez de bâcler votre visite et de faire de mauvaises manipulations qui vont énerver vos abeilles.

Inspecter les cadres et observer les abeilles de votre rucher

Lors de l’inspection, commencez par enfumer légèrement la planche d’envol de la ruche que vous allez visiter. Cela calmera les abeilles et les préviendra de votre visite.

Enlever ensuite le toit, le nourrisseur et le couvre cadre de la ruche.

inspection ruche apiculture
Je vous recommande de regarder les cadres de gauche à droite

Soulevez ensuite délicatement les cadres à l’aide du lève-cadre et observez attentivement les abeilles, les larves, les œufs et la présence de pollen et de miel.

Prenez le temps d’examiner chaque cadre individuellement, en recherchant des signes de bonne santé, tels que :

  • la présence d’une ponte régulière et de larves en bonne santé
  • La présence de la reine
  • La population d’ouvrières
  • Les réserves de nectar, pollen et miel
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Au trou de vol: Observer ses ruches plutôt que les ouvrir -Résumé du livre
inspection cadre ruche
La lecture du cadre est une compétence très importante pour les apiculteurs aguerris

Soyez attentif aux parasites ou aux maladies qui pourraient affecter votre rucher, comme le varroa, la loque américaine ou la nosémose.

Si vous observez des signes de ces problèmes, il est important d’agir rapidement pour protéger la santé de votre colonie.

Documenter l’inspection avec des notes et des photos

Pendant l’inspection, prenez des notes détaillées sur l’état de la colonie. Voici la structure des notes que je prends :

  • Nombre de cadres dans la ruche
  • Nombre d’intercadres occupés
  • Reine vue : oui/non
  • Ponte fraiche vue : oui/non
  • Couvain vu : oui/non
  • Réserves miel : oui/non
  • Note générale de la colonie (entre A et C avec des déclinaisons: B+, B-, C+ …)
  • Actions à prévoir pour la prochaine visite
Ne vous fiez pas à votre mémoire ! La prise de notes est importante également.

Au fur et à mesure des visites, votre œil va s’exercer et vous deviendrez aguerri dans vos observations. Cela vous sera plus facile de voir des colonies bien portantes et des colonies qui vont mal.

Si vous avez des doutes sur une de vos observations et que vous souhaitez avoir le regard d’autres apiculteurs, vous pouvez prendre des photos des cadres de la ruche et des abeilles. Cela vous aidera aussi à suivre l’évolution de votre rucher au fil du temps et repérer plus facilement les changements ou les problèmes potentiels.

Les photos sont également un excellent moyen de partager vos découvertes avec d’autres apiculteurs ou experts pour obtenir des conseils et des recommandations.

Désinfecter le matériel après avoir inspecté votre rucher

Après avoir terminé l’inspection, il est crucial de désinfecter vos outils pour prévenir la propagation de maladies ou de parasites entre les ruches.

Après chaque visite, nettoyez soigneusement le lève-cadre, le support de cadres et la pince à cadres avec de la javel ou un chalumeau puis laissez-les sécher à l’air libre.

Pour les vêtements, lavez-les séparément des autres vêtements. Laissez-les tremper dans la Javel et ensuite mettez-la au lave-linge. Ne lavez pas le voile qui est trop fragile. Personnellement, je lave mes vêtements tous les deux mois ou tous les mois selon l’utilisation que j’en ai eue.

Analyser les résultats et planifier les prochaines actions à faire

Suite à votre visite, si vous avez des doutes par rapport à la santé de vos ruches et aux futures actions à conduire, un examen approfondi de vos notes et de vos photos peut être nécessaire.

Vous pouvez partager vos photos et vos remarques avec d’autres apiculteurs de votre réseau ou encore sur les groupes d’apiculteurs de Facebook afin d’avoir leurs avis. Vous pouvez aussi regarder dans les livres apicoles de référence.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   #18 - Devenir apiculteur professionnel rapidement - Echange avec Pierre

Identifiez les problèmes potentiels et élaborez un plan d’action pour les résoudre, qu’il s’agisse de traiter les parasites, de réorganiser ou changer les cadres de la ruche, de repositionner vos ruches, de nourrir vos colonies ou d’ajouter des hausses pour augmenter la capacité de stockage du miel.

Notez également la date de votre prochaine visite pour maintenir une routine régulière de suivi de votre rucher et vous assurer de réagir rapidement en cas de problème.

Je vous recommande toutefois de ne pas systématiquement ouvrir vos ruches. En effet, l’observation précise de la planche d’envol permet de vous rendre compte de beaucoup de choses sans avoir à brusquer vos abeilles en ouvrant leur habitat.

Inspecter régulièrement son rucher est essentiel pour assurer la santé de vos abeilles et la réussite de votre activité apicole.

En suivant ces conseils et bonnes pratiques, vous pouvez réaliser des inspections de rucher en toute sécurité et efficacement.

Prenez le temps de bien vous préparer, d’observer attentivement vos abeilles et de désinfecter votre matériel, et vous serez sur la voie d’une apiculture réussie et durable.

N’oubliez pas que la clé du succès réside dans l’attention portée aux détails. Et plus vous pratiquez et vous vous questionnerez et plus vous serez à l’aise dans votre pratique de l’apiculture.


Partagez cet article !