mes premieres ruches

Mes Premières Ruches

Partagez cet article !

L’apiculture est une école qui se décline en plusieurs pratiques. À travers chaque pratique, l’apiculteur cherche à trouver l’équilibre entre épanouissement, respect des abeilles et technicité.

Dans cet article, je vais vous présenter les trois grandes pratiques de l’apiculture :

  • Conventionnelle
  • Naturelle
  • Commerciale

Il existe bien d’autres manières de pratiquer que j’évoquerai à la fin de cet article. Je souhaite vous donner un aperçu de la richesse du paysage apicole et sa diversité de pratique.

homme choisir école apiculture
Quelle apiculture choisir ?

Cet article est le 27e d’une série de 30 articles d’un nouveau format : plus court et plus direct. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire 😉

L’apiculture conventionnelle : l’école classique 👨‍🏫

La méthode conventionnelle est la pratique apicole la plus courante. Pour vous donner le contexte, c’est la méthode enseignée par les syndicats d’apiculture en France et j’ai été moi-même formé par cette méthode.

Cette école d’apiculture forme sur la Dadant et préconise des traitements chimiques pour lutter contre le varroa tels que l’Apistan et l’Apivar. L’orientation de cette pratique est la production de miel et d’autres produits de la ruche, avec des interventions et visites régulières.

école rucher conventionnel
Un rucher conventionnel

Les autres spécificités de cette manière de pratiquer sont l’inspection régulière des cadres, le traitement contre le varroa et le nourrissement des colonies si nécessaire avec du sirop et du candi

L’apiculture naturelle : l’école verte 🌱

Cette pratique privilégie le respect des cycles et du développement naturel des colonies d’abeilles. Les ruches utilisées sont des ruches de type Warré, ruche tronc, ruche en paille.

Les interventions sont rares, et les abeilles sont encouragées à construire naturellement leurs rayons. Il n’y a pas ou peu de volonté de l’apiculteur de récolter les produits de la ruche, et les traitements classiques sont évités pour lutter contre le varroa au profit de l’acide oxalique ou l’acide formique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Découverte des associations,organisations et syndicats apicoles : acteurs clés de l'apiculture française

L’association suisse « Free The Bees » défend cette approche et va même plus loin en créant des ruches directement dans des arbres.

Les apiculteurs pratiquant une apiculture naturelle donnent des suppléments de qualité.

école apiculture naturelle
Une ruche dans un environnement paisible

En apiculture naturelle, l’apiculteur est davantage un observateur et un facilitateur qu’un acteur. Il laisse les abeilles vivre leur vie, en intervenant uniquement pour les aider en cas de besoin.

L’apiculture commerciale : l’école productiviste 📈

Dans cette méthode, la production est l’objectif principal et les gains de temps sont recherchés dans toutes les interventions.

L’apiculture commerciale favorise l’utilisation de ruches en plastique Nicot, ainsi que des cadres de hausse en plastique. La transhumance est réalisée pour maximiser la production de miel.

Les races d’abeilles les plus productives sont sélectionnées, et les reines sont changées régulièrement.

rucher apiculture école commerciale
Un rucher de production

L’apiculture commerciale demande une gestion rigoureuse des ruches et une bonne connaissance des techniques de production.

Les apiculteurs peuvent avoir des centaines voire des milliers de ruches répartis en plusieurs ruchers et doivent souvent travailler en équipe pour s’occuper de leurs différents ruchers.

Autres pratiques apicoles 🔎

Il existe de nombreuses autres façons de pratiquer l’apiculture, en voici un (petit) extrait 😄

  • Transhumante : déplacement des ruches en fonction des floraisons
  • Pollinisation : orientation vers la pollinisation des cultures
  • Urbaine : apiculture en ville sur les toits ou les balcons
ruches toit
Apiculture urbaine
  • Apithérapie : utilisation des produits de la ruche à des fins thérapeutiques
  • Éducative : sensibilisation des enfants à l’apiculture
pratique apiculture douce
Apiculture éducative
  • Montagne : apiculture en altitude
  • Écologique : apiculture respectueuse de l’environnement
  • Participative : partage des ruches entre plusieurs apiculteurs
apiculteur montagne
Apiculture en montagne
  • Conservation : protection des abeilles et de la biodiversité
  • Biodynamique : apiculture basée sur les principes de la biodynamie
  • Exploratrice : recherche de nouvelles techniques et connaissances en apiculture

Et vous, quelle approche apicole préférez-vous ?

Chaque apiculteur est libre de choisir la méthode qui lui convient le mieux en fonction de ses objectifs et de ses valeurs. L’important est de s’informer, de se former et de respecter les abeilles.

Que vous choisissiez l’apiculture conventionnelle, naturelle, commerciale ou une autre approche, n’oubliez pas que l’école de l’apiculture est un apprentissage constant et passionnant.


Partagez cet article !