Partagez cet article !

L’apiculture est une activité fascinante qui peut vous offrir de nombreux avantages comme la production de miel, une vision différente du monde des insectes, la participation à la préservation des abeilles. Cependant, pour démarrer dans l’apiculture, il est important de disposer du bon matériel. Ce guide vous aidera à déterminer les équipements clés dont vous aurez besoin pour démarrer en apiculture.

La première question à vous poser avant d’acheter du matériel d’apiculture

Acheter du matériel d’apiculture sans se poser la question de son objectif c’est un peu comme acheter un ordinateur sans se questionner sur l’usage que l’on veut en faire. 

Acheter un ordinateur à 2.000€ pour simplement naviguer sur internet et écrire des emails, c’est un gâchis vous ne trouvez pas ?

type apiculture choix

Il y a de multiples raisons de commencer l’apiculture : le miel, observer les abeilles, polliniser son jardin, transmettre un savoir à ses enfants, œuvrer pour un retour à la vie sauvage des abeilles mellifères, le pollen, faire évoluer la génétique des abeilles … 

L’équipement que vous utiliserez varie beaucoup selon la réponse à cette question :

“Quelle est la raison principale qui vous motive à commencer l’apiculture ?”

Une fois que vous aurez répondu à cette question, vous saurez la direction que vous allez prendre. 

1. L’essaim d’abeilles : achat, don ou capture

Les abeilles sont bien sûr cruciales pour vos débuts en apiculture. Vous avez plusieurs choix pour installer des abeilles dans vos ruches.

  • Capturer un essaim sauvage. Pour cela, vous pouvez déposer des annonces sur le bon coin ou encore dans les boîtes aux lettres de vos voisins.
  • Demander à un apiculteur que vous connaissez s’il peut vous donner un essaim
  • Acheter un essaim à un éleveur d’essaims. La liste des éleveurs d’essaims de votre région est disponible auprès de votre syndicat apicole.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Astuces pour choisir la peinture de votre ruche
essaim sauvage abeilles mellifères

Cet essaim d’abeilles va bientôt migrer dans un habitat plus confortable : tronc d’arbre creux, derrière une charpente et pourquoi pas dans votre ruche ? 😉

Le choix des abeilles suppose également de choisir une race d’abeilles. L’abeille noire est la plus répandue en France, c’est le cas également de la race hybride Buckfast.

2. L’achat des ruches

Maintenant que vous savez comment vous allez vous procurer vos abeilles, vous allez avoir besoin de ruches. 

Là aussi, plusieurs options s’offrent à vous

  • Acheter des ruches dans le groupement d’achat de votre syndicat ou auprès d’un revendeur de matériel apicole (apiculture.net, icko, …) 
  • Trouver de bonnes occasions. Veillez particulièrement à l’état du bois des ruches que vous achetez et surtout passez l’intérieur à la flamme pour enlever les éventuelles bactéries qui se sont installées dans le bois. 
  • Construire vous-même vos ruches grâce aux plans qui sont partagés sur internet. 

Une ruche est composée de plusieurs éléments : un plancher, un corps de ruche, une hausse, un couvre cadre, un toit, des cadres, de la cire gaufré.

ruche plancher corps hausse

Ruche Dadant (source : apiculture.net)

Les formats de ruches les plus utilisés sont les ruches Dadant, Warré et Langstroth. 

Ces ruches sont considérées comme la meilleure option pour les débutants en apiculture. Elles sont faciles à gérer, offrent une grande capacité pour les abeilles et durent dans le temps si elles sont en bois. 

3. La panoplie de l’apiculteur : combinaison, enfumoir …

Outre les abeilles et les ruches, vous aurez également besoin d’équipement spécifique pour vous protéger et pour visiter les ruches. 

La combinaison

Tout d’abord, la combinaison d’apiculteur vous permettra de vous protéger des piqures d’abeilles lors de la visite de vos ruches et vous aidera à vous sentir en sécurité lorsque vous aurez des milliers d’abeilles à quelques dizaines de centimètres de vous 😬

La combinaison est blanche afin de réfléchir les rayons du soleil lors de vos visites estivales, vous préservant ainsi de la chaleur. 

Il existe plusieurs formats de protection

  • La combinaison intégrale (de bas en haut)
  • Une vareuse (seulement le haut du corps)
  • Un voile simple

L’enfumoir

Tous les apiculteurs du monde entier savent que la fumée calme les abeilles et l’utilisent pour visiter les essaims.

En effet, au Kenya, en Amérique du Sud, en Inde et également en Asie du Sud-est, j’ai vu des apiculteurs qui se servent du feu et de la fumée pour rendre les abeilles plus dociles.

enfumoir materiel apiculture

Il y a plusieurs formats d’enfumoir, qu’importe le modèle tant qu’il fait de la fumée épaisse, froide et que l’enfumoir peut contenir une bonne réserve de combustibles. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 3 manières (très différentes) de récolter le miel

Un lève cadre 

Le lève-cadre est également un élément important du matériel apicole.

Le lève-cadre permet de soulever les cadres et les différents éléments de la ruche qui ont été collés par la propolis, une substance résineuse que les abeilles récoltent sur des arbres et des plantes.

Les abeilles se servent de la propolis pour colmater les interstices de la ruche et renforcer les bords des alvéoles.

leve cadre ruche

Il existe plusieurs types de lève-cadres, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Il est important de choisir un lève-cadre qui est facile à utiliser et qui offre une excellente prise en main.

4. Faut-il acheter ou louer le matériel d’extraction ?

Le matériel d’extraction est celui dont vous pouvez vous passer assez facilement. En effet, vous n’allez extraire du miel qu’une à deux fois par an. 

Le matériel d’extraction est composé de

  • Un couteau à désoperculer 
  • Un bac pour récolter les opercules
  • Une centrifugeuse (manuelle ou électrique) ou une presse à miel
  • Un maturateur

Il est important de choisir un extracteur qui convient à votre niveau de production de miel et à votre budget.

materiel apiculture extraction miel

Je vous recommande, pour vos premières années de pratique, de demander à un autre apiculteur de vous prêter/louer son matériel d’extraction, les syndicats apicoles proposent également de louer leur miellerie à la journée. Vous aurez ainsi du recul sur les différentes marques et équipements pour extraire le miel. 

Le matériel de seconde main est plus abordable et c’est facile de voir si le matériel est toujours utilisable. Tant que la centrifugeuse tourne facilement sans trop vibrer dans tous les sens et qu’il n’y a pas de traces de rouille. 

5. Un espace de bricolage et rangement de votre matériel

Votre pratique de l’apiculture sera facilitée si vous disposez d’un espace de quelques mètres carrés pour : 

  • Stocker votre matériel d’apiculture: ruches, hausses et cadres inutilisés
  • Bricoler et entretenir votre équipement : nettoyer vos outils, mettre de la cire gaufrée sur vos cadres 
  • Extraire votre miel (personnellement, j’extrais le miel dans la cuisine)

6. Des livres ! 

Les livres font bien sûr partie de la panoplie de l’apiculteur. Ils sont particulièrement utiles en hiver lorsqu’il n’est pas possible de visiter les ruches. 

Les livres permettent d’avoir une compréhension solide des pratiques apicoles et de connaître les évolutions des pratiques, des traitements et de nos connaissances sur les abeilles 

ouvrage apicole abeilles

Il est important de faire des recherches, de lire des livres sur l’apiculture et de participer à des ateliers et des formations pour développer cette compréhension.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La fabrication du miel : Le secret des abeilles dévoilé

En conclusion, démarrer en apiculture est un mélange de fascination et d’appréhension. Pour avoir une bonne expérience, il est important de disposer du bon matériel d’apiculture. Cela comprend des ruches, une combinaison apicole, un enfumoir, un lèvecadre, un extracteur de miel et d’autres équipements utiles.

En faisant des recherches et en parlant à d’autres apiculteurs, vous pouvez déterminer les éléments qui conviennent le mieux à votre situation et à vos objectifs en matière d’apiculture.


Partagez cet article !